Soleil vert (film)

Soleil vert (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soleil vert (Soylent Green) est un film américain réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1973.

Sommaire

[masquer]

Histoire [modifier]

Ce qui suit dévoile des moments clefs de l’intrigue.

Soleil vert se déroule en l'an 2022, le monde est baigné d'une étrange lumière jaune, qui a détruit animaux et végétaux. Très peu de terres sont encore cultivables, et les habitants qui n'ont pas les moyens d'acheter des aliments normaux, mangent des petites pastilles, le Soleil, ces pastilles sont dites fabriquées avec du plancton, mais la vérité est tout autre. Le nombre de chômeurs est incalculable, de nombreuses émeutes très violentes ont lieu (pour cette raison, les policiers portent un casque de football américain) et elles sont réprimées de la manière suivante : les policiers forment des barrages, permettant à des véhicules équipés de pelle mécanique de venir prendre des manifestants et de les envoyer à l'arrière du camion. Les camions partent ensuite vers l'usine à l'extérieur de la ville. La chaleur a terriblement augmenté.

Après le meurtre du dirigeant de la société Soylent, qui produit les petites pastilles, un policier en charge de l'affaire va découvrir la dure réalité. Il va la découvrir lorsque son ami va aller au Foyer pour mourir (le Foyer proposant au gens de se suicider, en voyant des images du monde avant qu'il ne soit pollué, en écoutant de la musique). Après sa mort, le corps de son ami est emmené par un camion. Il va suivre ce camion qui mène à une usine. Le camion s'arrête à l'usine, pour laisser tomber de nombreux cadavres. Le policier descend et entre dans l'usine. Il y découvre un tapis roulant avec de nombreux cadavres dessus. En suivant ce tapis roulant, il voit les corps tombés dans de l'eau, et un peu plus loin, il voit les pilules vertes sortir. Il comprend alors que les océans sont complètement pollués et que la société Soylent recycle les cadavres humains et que l'espèce est condamnée à mourir.

Après sa terrible découverte, il sera poursuivit par d'autres policiers qui protègent le secret de Soylent... Mais le film se finit sur une scéne chargé de sens, Thorn blessé sur un brancard dans une église, léve les mains vers le ciel et dit "Le Soleil Vert c'est de la chair humaine, il faut arreter ca !". Cette scéne dépeint le désespoir d'une humanité qui implore mais qui entretien de faux espoirs.

Le film est une terrible vision d'avenir du monde, un monde pollué ou règnent la violence, la corruption et la loi du plus fort. Les riches disposent des meilleurs produits tandis que les pauvres sont nourris avec des produits de synthèses et sans le savoir, ils sont cannibales.

Commentaire [modifier]

Le film dépeint un avenir sombre dans une société ayant épuisé toutes ses ressources naturelles et détruit la nature. Situation que les personnages du film, n'ayant jamais connu autre chose, ont l'air de considérer comme normale.

Edward G. Robinson y incarne une génération qui a connu autre chose, et exprime un regret discret de l'ancien ordre des choses. Ce regret prendra une tournure particulièrement poignante au moment de la fin qu'il se choisit.

Le contraste est important, l'on voit une division entre le détective Thorn et Sol, Sol est celui qui à connu l'avant Soleil Vert et Thorn ne connait que le Soleil Vert.

De nombreux problèmes, sont abordés dans ce film, l'exploitation des ressources naturelles à grande échelle, la pollution, la corruption des pouvoirs, le contrôle des naissances, la surpopulation et enfin, les réactions de l'homme face à des terribles situations.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Autour du film [modifier]

Distinctions [modifier]

Voir aussi [modifier]

Liens internes [modifier]

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek