SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE - SFC

 

SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE - SFC
SYNDROME D'EPUISEMENT CHRONIQUE - SEC

chronic fatigue syndrome CFS / myalgic encephalomyelitis /Chronic Fatigue Immune Dysfunction Syndrome (CFIDS).


http://www.cfids.org/
http://www.cdc.gov/ncidod/diseases/cfs/cfshome.htm
http://www.cdc.gov/ncidod/diseases/cfs/cfs_info1.htm

Encore mal reconnu en France, le SFC est un syndrome complexe dominé par une asthénie importante, invalidante, non améliorée par le repos et évoluant sur plusieurs mois voire plusieurs années. En France, 150 000 personnes pourraient être victime de cette pathologie
Les troubles suscitent une véritable incompréhension de l'entourage (familial, professionnel voire médical) et peuvent en imposer pour une dépression alors que dans ce cas l'envie d'entreprendre (l'élan vital) demeure longtemps intact et que le patient ne peut pas physiquement entreprendre.

Le SFC n'est pas une maladie psychiatrique (ni dépression, ni trouble anxieux, ni hystérie). Par contre, la grand majorité des patients (90 %) présentent des troubles du sommeil. L'enregistrement polysomnographique montre une absence quasi totale des phases de sommeil profond avec de nombreux micro-réveils nocturnes. Il est donc nécessaire de commencer par améliorer le sommeil en évitant les BZP qui réduisent encore les phases de sommeil profond et préférer les hypnotiques type zolpiden ou zopiclone. (Dr F. Kochman, Psychiatre- CHU de lille)

Malgré de nombreuses recherches, aucune étiologie n'a pour le moment été mise en évidence ( cf infra ) mais la piste d'un rétrovirus reste ouverte.

DEFINITION
Le diagnostic de SFC repose sur
---- Asthénie sévère évoluant depuis plus de 6 mois. L'épuisement est permanent et perturbe toutes les activités (loisirs, professionnelles, sociales) .
---- Aucune étiologie n'a pu être déterminée (physique et psychiatrique)
Et au moins 4 des symptômes suivants doivent être associés :
---- Trouble de la mémorisation à court terme et/ou de la concentration
---- Douleur de gorge
---- Myalgie
---- Polyarthralgies sans oedème ni rougeur
---- Céphalées inhabituelles (type et/ou intensité)
---- Pas de récupération nocturne
---- Malaises d'effort durant plus de 24 heures.
Ces symptômes doivent persister ou récidiver pendant plus de 6 mois et ne doivent pas avoir précédé le symptome dominant de fatigue

D'autres symptômes sont assez couramment rencontrés (20 à 50%) :
---- Douleurs abdominales, nausées..
---- Intolérance à l'alcool
---- Sueurs nocturnes
---- sensation de gonflement, ballonnement
---- Sécheresse des yeux et/ou de la bouche
---- Palpitations
---- Douleur des oreilles, des mâchoires (ATM)
---- Toux chronique
---- Précordialgies.
---- Diarrhées
---- Dépression, irritabilité, anxiété, attaques de panique
---- Diésthésies cutanées.
---- Amaigrissement.

SYNDROMES APPARENTES
Plusieurs autres syndromes présentent un tableau clinique trés proche.
---- Fibromyalgie ou SPID
---- Encéphalomyélite myalgique (?) myalgic encephalomyelitis
---- Mononucléose chronique (?)
---- Neurasthénie
---- Asthénie neuro-circulatoire...
Toutefois tous ces syndromes ont un début clinique autre que la fatigue mais la fatigue chronique est associée.
NB Au Canada, le SFC semble assimilé à l'encéphalomyélite myalgique ( Voir AQEM Association québécoise de l'encéphalomyélite myalgique

BILAN MINIMAL (Pr Pierre-Yves Hatron - Médcine interne - CHU de Lille)
---- Nfs avec ionogramme,
---- VS/CRP, électrophorèses des protéines
---- Transaminases
---- Calcémie, sidérémie
---- THS
---- +/- cortisol libre urinaire sur les urines de 24 heures.

TRAITEMENT
Actuellement (2002), en l'absence d'étiologie, il n'existe pas de traitement spécifique mais stratégie de prise en charge où la reconnaissance de la pathologie est un élément important . Ces patients qui doivent déjà faire face à l'incompréhension de leur entourage, se heurtent souvent à l'incompréhension et les "Vous n'avez rien" psychologiquement destructeur quand on est physiquement épuisé.

Par contre, la grand majorité des patients (90 %) présentent des troubles du sommeil. L'enregistrement polysomnographique montre une absence quasi totale des phases de sommeil profond avec de nombreux micro-réveils nocturnes. Il est donc nécessaire de commencer par améliorer le sommeil en évitant les BZP qui réduisent encore les phases de sommeil profond et préférer les hypnotiques type zolpiden ou zopiclone. (Dr F. Kochman, Psychiatre- CHU de lille)

Les stratégies sont proches de celles faite pour le traitement de la fibromyalgie

Un seul médicament spécifique l'AMPLIGEN ° est en cours d'évaluation
http://www.cdc.gov/ncidod/diseases/cfs/treatme0.htm

Association française du syndrome de fatigue chronique et de fibromyalgie: Tél 03 20 74 89 02
Site internet www.salu.net
Voir un site spécialisé : SFCNET ++++
Voir également AFEM Association française de l'encéphalomyélite myalgique
BIAM etSFC : BIAM/SFC

ACICLOVIR AMANTADINE CHLORHYDRATE AMANTADINE SULFATE FLUDROCORTISONE ACETATE FLUOXETINE CHLORHYDRATE HYDROCORTISONE NIFEDIPINE



29/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek