Témoignage : STOP ! Je crois que cʼest la clé de ma psychothérapie

 

 

Me, Himself, and my Cyclo

23/07/2012

Témoignages > Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

Changer dʼaction avec un diagnostic
Jʼai 21 ans et je suis une jeune femme cyclothymique. Je ne compte plus les dépressions que jʼai faites, ni les nuits dʼinsomnie, ou encore les crises de colère et autres vociférations. Cʼest sans doute dans le registre amoureux que ma maladie sʼest le plus développée. Le centre de gravité de mes dépressions tournait autour de mon ex (amour de ma vie blabla) petit copain.

Topo :
Un soir, il y a 3 ans, je pleurais par terre au pied de son immeuble. Cʼétait lʼhiver, et je voulais mourir de froid sur le béton. Un soir, il y a 3 ans, chez lui, jʼai déchiré ses posters, décapité la peluche que je lui avais offerte, et cassé un de ses miroirs pour me charcuter les bras. Jʼavais découvert quʼil sʼapprêtait à me tromper. Jʼaimais sincèrement ce garçon (connard). Ainsi ma peine se conçoit et tout un chacun pourrait la ressentir. Non ?

Mais il y a un problème, et le problème cʼest quʼil y a 6 mois, je pleurais toute seule à Saint Lazare, sous la pluie, en essayant désespérément de contacter un autre garçon. Et le problème cʼest aussi quʼil y a 4 mois je me tordais dʼangoisse dans mon lit encore à propos dʼun autre garçon qui ne me répondait pas.
Combien de relations qui mʼont torturée alors que je nʼai eu de sentiments que pour une seule personne ?

Cʼest la question que je me suis posée ces derniers mois. Et jʼai pris une décision : plus jamais une telle déchéance ne mʼarriverait. Enfin, on va essayer.
Quand je regarde en arrière, jʼai un peu honte de moi. Enfin, de ce comportement de harpie accro/dépressive. Non pas que je sois guérie, car mes vieux réflexes se déclenchent encore. Pourtant et à mon grand étonnement, je peux dire Stop.

STOP ! Je crois que cʼest la clé de ma psychothérapie.

STOP quand jʼai une angoisse injustifiée. STOP quand je veux toujours plus du mec avec qui je suis. STOP quand je voudrais presque quʼil érige une statue géante en or à mon effigie. STOP quand jʼai envie de pleurer pour quelque chose dont je nʼai au fond strictement rien à foutre. Jʼai décidé que mes larmes étaient des perles, chères en tant que telles, précieuses.

Cette clé du stop, jʼai mis du temps à la trouver, et je ne sais pas encore tout à fait mʼen servir, ni quelles autres portes elle mʼouvrira.
Avant que jʼavance dans le suivi de mon traitement, je nʼaurais jamais pu penser que je pouvais changer. Je sais très bien que je nʼai parcouru quʼune petite fraction du chemin, et que la route est longue, et dure, et que je vais encore morfler. Et si depuis 2 mois je vais mieux (après 5 ans dʼhypomanies et de maniaco-dépressions à la chaîne), je suis bien consciente quʼune rechute peut toujours arriver.

Mais la perspective est différente. Je sais aujourdʼhui que le changement est possible, car je lʼai entrevu. Jʼai entrevu une chose terrible et effrayante : la normalité. Ou plutôt la tranquillité, car je ne considère pas (plus) que je suis un monstre bien au contraire.

Apprendre quʼon est cyclothymique ne rend pas forcément fier... Jʼai longtemps considéré ma maladie comme une bête maléfique agrippée à mon dos. A présent, je peux la domestiquer un minimum. Jʼai intégré le fait que jʼétais " comme ça ". Il paraît que je suis hypomaniaque. Et alors ? Je nʼéchangerais ma jovialité, mon énergie, ma méticulosité pour rien au monde ! Tant quʼelles ne dévient pas vers une surexcitation épuisante et malsaine qui me fait faire le zouave...
Si ma cyclo est scotchée à mon ombre, et que je nʼai pas encore un mode de vie sain et régulier, je me suis débarrassée dʼun énorme et lourd paquet de chagrins qui ne cicatrisaient pas, je ne pleure plus pour un rien, je ne fais plus de crise dʼangoisse, je me lève le matin sans me dire " tu es complètement folle ma pauvʼ Lucette " , et je peux tout à fait garder la même coloration dʼhumeur sur toute une journée, chose impossible auparavant.

Miracle ? Jʼespère bien en tous cas que je resterai toujours assez Givrée pour en rire.


08/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek