Trouble bipolaire à cycle rapide : 70 à 90 % des femmes

 

Trouble bipolaire à cycle rapide

Avant de lire le présent document, vous pourriez vouloir lire d’abord notre document sur le  trouble bipolaire.

Les cycles rapides sont une caractéristique du trouble bipolaire pouvant toucher jusqu’à près de la moitié des personnes aux prises avec ce problème de maladie mentale. La propriété essentielle des cycles rapides est l’occurrence d’au moins quatre accès d’humeur en un an. Ces épisodes d’humeur comprennent la dépression, la manie, un état mixte ou l’hypomanie. Ces accès peuvent survenir dans n’importe quelle combinaison ou dans n’importe quel ordre mais doivent être séparés par une période de rémission complète ou par un passage à un épisode de polarité opposée. Les personnes qui subissent ces cycles rapides les décrivent comme semblables à un manège de montagnes russes avec des changements d’humeur qui semblent incontrôlables.

Il existe deux sous-types de cycle rapide :  

  • Cycle ultra rapide – où les accès surviennent mensuellement ou plus fréquemment.
  • Cycle rapide ultradien – où les épisodes se déclarent plusieurs fois au cours d’une semaine ou même le même jour (aussi appelé cycles ultra-ultra rapides).

 

Témoignages
« C’était à la fois surréel et angoissant. J’avais des changements d’humeur qui me prenaient par surprise, parfois à chaque jour, et je devenais cette personne que je connaissais à peine et que je n’aimais pas.  J’étais confuse et irritable. J’arrive mal à imaginer ce que mes parents ont pu ressentir. »  (Cathy, 19 ans)

Les personnes traversent les cycles rapides de diverses manières. Il est important d’apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs d’un accès. Prendre le contrôle peut vous donner plus d’autonomie et vous aider à atténuer les sentiments d’impuissance et de désespoir qui accompagnent souvent la dépression. Lorsque vous prenez des mesures pour réduire les stimuli et l’irascibilité dans votre vie, cela peut aussi atténuer la sévérité d’un épisode.  


Signes avant-coureurs et symptômes
Phase maniaque

  • Humeur euphorique et exaltée.
  • Irritabilité exacerbée.
  • Changements affectifs rapides et imprévisibles.
  • Fuite des idées.
  • Hypersensibilité  aux stimuli, mauvaise interprétation des événements.
  • Intérêt accru dans des activités.
  • Achats non contrôlés.
  • Idées de grandeur et estime de soi exagérée.
  • Énergie excessive.
  • Baisse du besoin de sommeil.
  • Libido exacerbée, indiscrétions sexuelles.
  • Mauvais jugement.

Phase dépressive

  • Humeur triste.
  • Préoccupation excessive des revers ou des insuffisances et perte d’estime de soi.
  • Sentiments d’inutilité, de désespoir et de culpabilité.
  • Esprit ralenti, oublis, incapacité à se concentrer, indécision.  
  • Perte d’intérêt dans le travail, les passe-temps et son entourage.  
  • Retrait social.
  • Léthargie.
  • Agitation/irritabilité.
  • Changements significatifs de l’appétit ou du poids (manger top ou pas assez).
  • Changements dans les habitudes de sommeil (dormir trop ou pas assez).
  • Baisse de la libido.
  • Pensées suicidaires.

À propos du trouble bipolaire à cycle rapide

  • De 70 à 90 pour cent des personnes souffrant d’un trouble bipolaire à cycle rapide sont des femmes alors que les taux de trouble bipolaire sont égaux entre les hommes et les femmes.  
  • Les accès d’humeur ne sont liés à aucune phase du cycle menstruel et surviennent chez les femmes aussi bien à la préménopause qu’après la ménopause.  
  • Les cycles rapides peuvent être associés à l’hypothyroïdisme, à certaines maladies neurologiques (ex. : sclérose en plaques), à des retards de développement ou à des blessures à la tête.
  • Le cycle rapide peut se déclarer à n’importe quel moment au cours d’un trouble bipolaire surtout après l’utilisation d’antidépresseurs tricycliques.  
  • Le cycle rapide peut être lié à la consommation d’alcool ou de drogues.
  •  Les cycles rapides peuvent souvent mener à un comportement destructeur et avoir de fortes répercussions négatives sur les relations personnelles.  

Options de traitement

Il n’est pas facile de trouver un traitement efficace des cycles rapides. Les médications traditionnelles (comme le lithium) utilisées pour traiter le trouble bipolaire ne sont pas toujours efficaces.  Mais ne baissez pas les bras ; il existe divers choix et diverses combinaisons que vous aurez peut-être à essayer avant de trouver ceux qui vous conviennent le mieux.

Il est parfois difficile d’être parfaitement objectif par rapport à votre état. Aussi, les opinions de vos proches peuvent-elles être utiles. Vos amis et les membres de votre famille peuvent vous fournir du soutien et informer votre  professionnel de la santé des difficultés auxquelles vous êtes aux prises. L’utilisation d’un journal de suivi de l’humeur peut s’avérer très utile et jouer un rôle de premier plan dans votre guérison. Cela vous donne, à vous et à votre médecin, une idée plus précise de l’efficacité du traitement par rapport à la maîtrise de vos symptômes.  L’information obtenue par ce suivi de l’humeur est utile pour déterminer si votre médication et(ou) thérapie ont eu un effet sur votre humeur.

Il est important de savoir que les antidépresseurs peuvent déclencher des épisodes maniaques et des cycles rapides chez les personnes souffrant d’un trouble bipolaire. Si vous sollicitez un traitement, il est très important que vous discutiez avec votre médecin de tout symptôme de manie ou lui fassiez part de tout antécédent familial de trouble bipolaire.

Pour une liste des endroits où vous pouvez obtenir un traitement et(ou) trouver un médecin, cliquez ici.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez en apprendre plus sur vos choix et déterminer le traitement qui vous serait le plus approprié. Pour en savoir plus, cliquez ici

Ressources imprimées

  1. A Brilliant Madness de Patty Duke etGloria Hochman. Bantam Books, New York, 1992.
  2. A Mood Apart: Depression, Mania, and Other Afflictions of the Self de Peter C. Whybrow, M.D. Basic Books, 1997.
  3. An Unquiet Mind de Kay Redfield Jamison. Random House, New York, 1995.
  4. Mood Genes: Hunting for Origins of Mania and Depression de Samuel W. Barondes, M.D., W.H. Freeman and Co, New York, 1998.

 

Ressources en ligne

Rapid Cycling Bipolar Disorder http://www.bipolarworld.net/Bipolar%20Disorder/Articles/cycling.html

Treatment of Bipolar Disorder: A Guide for Patients and Families, Kahn/Keck/Perlis/Otto/Ross (2004). http://www.psychguides.com/Bipolar%20Handout.pdf

Bipolar Disorder Demystified - Rapid Cycling
http://www.bipolar-tightrope.com/Rapid.html
(Nota : défiles jusqu’au bas de la page où vous trouverez un excellent fichier audio sur le vécu d’une personne ayant connu des cycles rapides.)

Bipolar Disorder: Rapid Cycling and Its Treatment http://www.dbsalliance.org/PDF/RapidCycling.pdf
Circadian Rhythms Factor in Rapid-Cycling Bipolar Disorder
http://www.psychiatrictimes.com/p960533.html

Bipolar Disorder: A Summary of Clinical Issues and Treatment Options, Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments, 1997.
http://www.canmat.org/psychs/index.html

Sources

  1. http://www.dbsalliance.org/Bookstore/RapidCycling.html

  2. http://www.dbsalliance.org/PDF/RapidCycling.pdf
  3. http://www.nimh.nih.gov/publicat/manic.cfm
  4. http://www.medscape.com/viewarticle/512156_print

 

 



19/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek