Trouble de la personnalité schizoïde

 

Trouble de la personnalité schizoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Personnalité schizoïde)
la personnalité schizoïde
CIM-10 : F60.1
CIM-9 : 301.20


Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun intérêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante.

La prévalence varie énormément selon les études, de 1 jusqu'à 16% ! Cette variation est due en partie au manque de définition précise de la personnalité schizoïde, et la confusion de celle-ci avec la schizophrénie. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Sommaire

[masquer]

Principaux critères retenus [modifier]

Critères retenus par le DSM-IV TR [modifier]

Il s'agit d'un mode général de détachement par rapport aux relations sociales, et de restriction des expressions émotionnelles. Cette personnalité se caractérise par la présence d'au moins 4 des traits suivants :

  • le sujet ne recherche ni n'apprécie les relations sociales y compris intrafamiliales proches
  • il choisit presque toujours des activités solitaires
  • il présente peu ou pas d'intérêt pour le sexe
  • il n'éprouve du plaisir que dans de rares activités
  • il n'a pas de confidents en dehors des parents du 1er degré
  • il semble indifférent aux critiques autant qu'aux éloges d'autrui
  • il présente une froideur, un émoussement de l'affectivité

Critères retenus par le ICD-10 [modifier]

Selon le ICD-10, les personnes ayant un trouble de la personnalité schizoïde possèdent au moins quatre des caractéristiques suivantes :

  • Froideur émotionnelle, détachement et affection réduite.
  • Capacité limitée d'exprimer des émotions positives ou négatives à autrui .
  • Préférence marquée pour des activités solitaires.
  • Peu ou pas d'amis proches et manque de désir d'établir des relations amicales.
  • Indifférence à la critique et aux remarques.
  • Prends du plaisir dans peu (ou pas) d'activités.
  • Indifférence envers les normes et conventions sociales.
  • Préférence pour l'introspection et l'imagination.
  • Manque de désir d'accomplir des expériences sexuelles avec autrui.

Critères de Guntrip [modifier]

Selon Harry Guntrip [1], les neuf caractéristiques de la personnalité schizoïde sont :

  • introversion
  • retrait/autarcisme
  • narcissisme
  • indépendance
  • sentiment de supériorité
  • manque d'émotions
  • solitude
  • dépersonnalisation
  • régression

Caractéristiques psychologiques [modifier]

Généralités [modifier]

Les patients paraissent insensibles, d'humeur monotone, froids et distants, sans pour autant chercher la marginalité volontairement.

Les difficultés de communication avec autrui signent un manque flagrant d'empathie. La personnalité schizoïde perçoit mal les émotions d'autrui, ainsi que les siennes propres, d'où de grandes difficultés d'adaptation dans les rapports sociaux. Dans un tel contexte, l'adaptation socio-professionnelle est très perturbée.

La frontière est parfois floue entre cette personnalité et le trouble schizophrénique, certains auteurs la considèrent comme un stade pré-morbide de la schizophrénie.

Profils phénomenologiques d'Akhtar [modifier]

Dans un article publié dans la revue American Journal of Psychotherapy, le docteur Salman Akhtar [2] propose d'établir un profil des troubles de la personnalité schizoïde. Il y intègre les caractéristiques cliniques classiques à des connaissances plus récentes concernant ce trouble. Elles sont classées dans un tableau selon six zones du fonctionnement psychosocial qui sont désignées en fonction de leur aspect "manifeste" ou "caché" (en angl. "overt" & "covert"). Selon Dr Athkar, "ces désignations ne relèvent pas du conscient ou de l'inconscient mais dénotent, selon toute apparence, des aspects contradictoires de cette personnalité qui sont phénoménologiquement plus ou moins aisément discernables" et dont "le mode d'organisation souligne la centralité de la division et de la confusion identitaire chez la personnalité schizoïde" [2]


Caractéristiques cliniques du trouble de la personnalité schizoïde selon Akhtar
Caractéristiques
Zone Manifeste Caché
Autodésignation
  • conciliant
  • stoïque
  • non-compétitif
  • autonome
  • manque d'assurance
  • sentiment d'infériorité ou de se sentir exclus de vie (sociale)
  • cynique
  • inauthentique
  • dépersonalisé
  • impression de sentir parfois vide
  • agit comme un robot, fantasmes d'omnipotence, revanchard
  • grandiloquence cachée (sentiment de supériorité)
Relations interpersonelles
  • replié/renfermé
  • distant
  • a peu d'amis proches
  • imperméable aux émotions d'autrui
  • peur de l'intimité
  • très délicat
  • profondément curieux d'autrui
  • envie d'amour
  • envieux de la spontanéité chez les autres
  • profond besoin d'établir des relations avec les autres
  • capable d'excitation avec des personnes familières sélectionnées avec soin
Adaptation sociale
  • préfère des activités solidaires et récréatives
  • marginal ou éclectique lorsque il est en groupe
  • vulnérable aux mouvements ésoteriques en raison d'un grand besoin d'appartenir
  • tend à être paresseux et indolent
  • manque de clarté dans ses objectifs
  • affiliation ethnique lâche
  • habituellement capable de réaliser un travail régulier
  • plutôt créatif, il peut apporter des contributions uniques et originales
  • capable d'une endurance sans limite dans ses domaines d'intérêt
Amour et sexualité
  • asexuel, parfois célibataire
  • manque de romantisme
  • aversion pour les potins sexuels et l'insinuation
  • Intérêts pornographiques secrets et voyeur
  • vulnerable à l'érotomanie
  • tendances compulsives à la masturbation et aux perversions
Éthique, standards et idéaux
  • Morale idiosyncrasique et croyance politique
  • tendances à avoir des intérêts pour ce qui relève du spirituel, mystique et la para-psychologie
  • déséquilibre moral
  • occasionnellement remarquablement amoral et vulnérable aux crimes bizarres, à d'autres moments altruisme et sens de l'auto-sacrifice
Style cognitif
  • absent
  • plongé dans son imagination
  • discours guindé et vague
  • alterne entre l'éloquence et l'incapacité à articuler ses idées
  • mode de pensée autistique
  • fluctuations entre un mode de contact vif avec la réalité externe et une hyper réflectivité de soi usage autocentrique de la langue.

Prise en charge et objectif thérapeutique [modifier]

La prise en charge est difficile compte tenu de l'absence de motivation de la part des patients. Le professionnel doit tenter de développer l'empathie du patient et élargir sa palette émotionnelle, l'amener à exercer des activités en groupe, afin de réduire son isolement social.

Schizoïdie civilisationnelle [modifier]

Dans la définition de Roland Jaccard, la schizoïdie peut être collective.

Liens internes [modifier]

Liens externes [modifier]

En français [modifier]

En anglais [modifier]

Bibliographie [modifier]

Références [modifier]

  1. Ralph Klein- pp. 13-23 in Disorders of the Self: New Therapeutic Horizons, Brunner/Mazel (1995). All parenthesized Guntrip quotes in this section are excerpted from- Harry Guntrip, Schizoid Phenomena, Object-Relations, and The Self. New York: International Universities Press (1969)
  2. ab Akhtar, S. Schizoid Personality Disorder: A Synthesis of Developmental, Dynamic, and Descriptive Features. American Journal of Psychotherapy, 151:499-518, 1987.


12/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek