Troubles bipolaires - Types et nombre d'épisodes

 

Troubles bipolaires - Types et nombre d'épisodes
Schizofrenie

Les types et le nombre d’épisodes des personnes divergent. Certaines personnes présentent autant d’épisodes de manie que d’épisodes de dépression tandis que d’autres souffrent principalement d’un type ou de l’autre. Les femmes commencent généralement plutôt par un épisode dépressif. L’abus d’alcool et de médicaments est souvent présent chez les patients souffrant de troubles bipolaires. Il faut également être attentif à l’abus de calmants et de somnifères.

On utilise les termes suivants pour décrire des présentations fréquentes des symptômes :

  • Trouble bipolaire I :
    Le patient présente des épisodes mixtes ou des épisodes maniaques, habituellement accompagnés d’épisodes dépressifs.
  • Trouble bipolaire II :
    Le patient présente uniquement des épisodes hypomaniaques et dépressifs, mais pas d’épisodes de manie complète ou d’épisodes mixtes.
  • Rapid cyclers (patients qui passent rapidement d’une humeur à l’autre) :
    Un patient présentant au moins quatre épisodes thymiques par an, dans toutes les combinaisons d’épisodes maniaques, hypomaniaques, mixtes ou dépressifs. La forme « rapid-cycling » du trouble bipolaire peut être difficile à traiter. Elle touche environ 13 à 20% des personnes souffrant de troubles bipolaires.

Evolution

  • Etant donné que les troubles bipolaires sont en général une pathologie chronique, le patient devra peut-être prendre des médicaments jusqu’à la fin de sa vie. Il y a cependant de fortes chances qu’il puisse mener une vie productive et heureuse grâce au traitement.
  • Dans la majorité des cas, les symptômes peuvent être traités par une combinaison de médicaments, par une psychothérapie et par un soutien psychologique. Mais si un épisode est sévère, il faudra peut-être être songer à hospitaliser le patient pendant un certain temps.
  • Les épisodes peuvent durer des jours, des mois ou même parfois des années. Certaines personnes récupèrent entièrement entre les épisodes et peuvent rester asymptomatiques pendant plusieurs années ; par contre d’autres souffrent en continu de signes dépressifs ou de légers troubles thymiques, tant vers le haut que vers le bas.
  • Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent contribuer à éviter de nombreux problèmes secondaires aux troubles bipolaires tels que la consommation d’alcool/de médicaments, les problèmes relationnels, les problèmes au travail et les tentatives de suicide. Non traités, les troubles bipolaires ont tendance à s’aggraver et le patient peut présenter des épisodes maniaques et dépressifs plus fréquents et plus sévères.



02/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek