Club échangiste

Club échangiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un club échangiste (ou club libertin ou boîte de nuit échangiste) est un lieu où l'on peut pratiquer la sexualité de groupe basée sur l'échangisme, le mélangisme, le triolisme, l'exhibitionnisme, le voyeurisme entre partenaires consentants.

Généralement, les échangistes participent à ces activités dans le seul but de partager des plaisirs sexuels, et non pas pour rechercher des relations suivies.

De même, de nombreux couples qui vont dans ces clubs n'y vont pas nécessairement pour participer aux ébats dans les coins câlins, mais simplement pour le plaisir, pour regarder, être vus, pour l'ambiance, pour s'y amuser en portant des tenues sexy qu'ils ne pourraient pas porter ailleurs.

Sommaire

[masquer]

Ce que sont les clubs [modifier]

Les clubs échangistes peuvent être des discothèques loué par un groupe d'échangiste, ou tout simplement un club d'échangiste à temps plein.

En Amérique du nord [modifier]

En Amérique du Nord, plusieurs clubs existent pour accueillir les échangistes et ce style de vie peut être autant une activité sociale que sexuelle.

Des organisations comme la NASCA(l'association des clubs échangistes nationale aux États-Unis) et l'AÉQSA(l'Association des Échangistes du Québec) regroupent plusieurs clubs échangistes en Amérique.

Souvent, ces clubs louent un bar ou une boîte de nuit une ou deux fois par semaine pour leurs membres. Ces locations peuvent se faire dans les banlieues ou les bars situés dans les grands parcs industriels qui resteraient autrement fermés ou vides quand les bureaux ferment pour la fin de semaine.

On parle souvent d'activité « sur lieux » (« on-premise » - le sexe est permis sur place, comme des parties privées excluant tout le monde sauf les membres du club ayant une place réservée à l'avance) et « hors lieux » (« off-premise » - on se présente au bar ou club pour des activités sociales, mais l'activité sexuelle se passe ailleurs).

En Europe [modifier]

Dans les pays essentiellement du nord de l'Europe, où ces pratiques sont plus répandues, existent des boîtes de nuit et saunas dédiés uniquement à l'échangisme, ouverts pour certains tous les jours de la semaine, pouvant accueillir des centaines de couples et célibataires. Ici, on ne parle plus de "on-premise" ou "off-premise", puisque la raison d'être de ces clubs est de pouvoir y pratiquer l'échangisme.

En effet, ces clubs ne sont pas des clubs de "rencontre", mais bien des endroits où les personnes sont là pour partager les plaisirs sexuels.

Là où existent de telles structures, les pratiques échangistes sont l'objet d'intérêts commerciaux très importants. Il peut y exister parfois des ponts avec les milieux de la pornographie, mais aussi de la prostitution, et de la criminalité au sens général du terme.

En France en 2006, il y a plusieurs centaines de clubs libertins parfois liés a des restaurants ou des saunas.

L'accès pour les personnes seules [modifier]

Les femmes seules sont les bienvenues dans la majorité des clubs échangistes, souvent à un prix d'admission réduit.

Le fantasme des hommes d'avoir deux femmes est tellement répandu qu'on trouve beaucoup plus de couples cherchant des femmes seules que des femmes prêtes à offrir ce genre de service gratuitement.

La situation est différente pour les hommes seuls.

En Amérique du Nord, ils ne sont pas acceptés ni bienvenus dans la majorité des clubs libertins. Si pour chaque dizaine de couples libertins on peut facilement trouver une centaine d'hommes mais une seule femme seule, les chances pour les hommes seuls de se faire une place dans ce milieu sont bien minces. Dans les rares clubs qui acceptent ces hommes seuls comme membres, les hommes payent les frais d'adhésion les plus élevés et restent quand mêmes exclus de la majorité d'activités. Un site canadien en fait même la caricature.

Dans les pays d'Europe du Nord, a contrario, les hommes seuls sont souvent très bien acceptés voire recherchés (lire des témoignages sur le blog de témoignage sur le milieu échangiste). Il existe, par exemple à Paris, plusieurs clubs où le nombre de femmes est volontairement très faible par rapport au nombre d'hommes. Ces clubs, spécialisés dans le gang bang permettent ainsi aux femmes qui le souhaitent d'assouvir leurs fantasmes. C'est dans le même but que la plupart des clubs proposent chaque semaine une soirée gang bang. Il existe aussi, à Paris, des soirées où les hommes sont admis en nombre très limité et d'autres réservées aux couples uniquement.

Les "codes" (comportement, habillement, langage, respect, ...) [modifier]

En général, les règles de base des communautés échangistes sont le plus souvent :

  • le droit de refuser : « non veut dire non » et on ne demande jamais d'explication ou de raison pour le refus,
  • l'usage du préservatif (en général distribué gratuitement),
  • l'interdiction des attouchements sans permission,
  • l'interdiction de la prostitution et de la drogue (prostitution ou présence de drogue sont des causes de fermeture du club),
  • la discrétion - on exige que les gens n'ayant pas ce « style de vie » ne sachent jamais comment ou avec qui les échangistes s'amusent.

Ceux qui n'acceptent pas ces restrictions risquent fortement d'être expulsés d'un club échangiste.

Les trois règles de base sont donc :

  1. Chacun a le droit de dire NON, à tous, tout le temps, sans avoir à se justifier.
  2. Chacun fait uniquement ce dont il a envie.
  3. Les pénétrations se font toujours avec préservatif.

Le dress code est très simple :

  • Madame porte une jupe ou une robe, de préférence un peu sexy. Le port du slip n'est pas obligatoire, et encore moins celui du soutien-gorge. Madame doit toutefois se sentir à l'aise, car elle sera un peu coincée si elle se sent déguisée.
  • Monsieur évite les jeans et les baskets et se fait tout beau pour plaire aux jolies femmes qui auront fait un effort.

Ce que l'on trouve dans un club échangiste [modifier]

Tous les clubs ne sont bien sûr pas identiques. On y trouve communément :

  • une piste de danse, c'est la partie discothèque,
  • une animation musicale,
  • un bar avec ses tabourets pour se désaltérer et approcher d'autres couples,
  • un coin convivialité avec des fauteuils, des poufs, des tables basses, une lumière tamisée,
  • des coins câlins, appelés ainsi par pudeur, où les "rencontres" sont possibles. Ce sont généralement des pièces avec différents accessoires (sofa, grands lits, croix de Saint-André, table de massage, ...). Ces coins sont en général séparés du coin discothèque.
  • des salles de bain équipées de douches collectives (une hygiène irréprochable est de rigueur dans ces clubs).
  • éventuellement une partie humide avec jacuzzi, hammam, sauna.

Les clubs se différencient par la qualité des prestations offertes, la surface des installations, le lieu d'implantation, le type de clientèle visé, les prix pratiqués. Les plus grands clubs accueillent une centaine de couples le samedi soir, de nombreux clubs sont relativement petits. Plus il y a de couples, plus le choix est important et plus l'anonymat est privilégié.

La clientèle des clubs est différente selon qu'on y va en semaine ou le week-end. Généralement, les clients en semaine "savent" ce qu'ils cherchent. Il y a moins de clients, les soirées sont plus courtes (travail le lendemain). Les clients y vont essentiellement pour une rencontre rapide. En semaine, les couples sont plus actifs qu'en week-end.

Sentiments, libido, fantasmes [modifier]

Les rencontres en club échangiste n'apportent pas le côté sentimental qui peuvent lier les membres des couples présents. Ces rencontres sont donc différentes, avec des corps différents et uniquement pour le plaisir. Il n'y a donc pas de risque pour le couple uni, mais au contraire la possibilité d'apprendre de nouvelles pratiques, voire de découvrir les pratiques sexuelles en groupe. Attention toutefois : ces clubs ne sont pas destinés à des couples en difficulté, le libertinage n'a jamais ressoudé ces couples.

Ces rencontres permettent de faire évoluer la sexualité des couples. De nombreuses femmes deviennent bisexuelles alors que très peu le sont quand elles commencent à aller dans ces clubs. De même, quelques hommes deviennent bisexuels, mais c'est beaucoup plus rare.

La libido évolue également. Au début, les couples restent bien souvent en couple. Puis l'expérience aidant, les femmes choisiront d'autres partenaires, toutes heureuses de se faire prendre par un(e) ami(e) sous les yeux de leur mari qui souvent n'attend que ça, avant de s'adonner aux joies du Gang bang et du Gokkun. Les femmes admettent de voir leur partenaire "polissonner", mais souvent ne s'imaginent pas avec un autre homme. Elles profitent en effet de ces clubs pour profiter du corps d'autres femmes.

De voir ainsi sa partenaire prendre du plaisir amène le développement des sentiments romantiques au sein du couple : on communique plus facilement, on fait plus attention à son apparence, le sexe n'est plus un sujet tabou, on se confie plus volontiers, on parlera plus facilement de ses envies et de ses fantasmes.

Mais attention : les décisions doivent être prises ensemble, aucun ne doit forcer l'autre.

Liens externes [modifier]



31/08/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek