Faire la part entre la personne et la cyclothymie

 

Faire la part entre la personne et la cyclothymie

1/01/2008
Auteur : Dr Hantouche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Tempéraments

La majorité des cyclothymiques a besoin d‘une psychoéducation spécifique, notamment pour faire la part entre la -cyclothymie- et la personne.

C’est dans votre cerveau que ça se passe, mais les problèmes sont dans votre relationnel, vos émotions, vos passions et votre identité.

La cyclothymie est d’origine biologique et génétique, mais toutes les difficultés se manifestent dans la psychologie et le relationnel.

Il est donc important pour le sujet bipolaire d’apprendre le plus tôt possible à repérer les symptômes bipolaires, leurs mécanismes et surtout leurs conséquences. Les protocoles disponibles de psychoéducation concernent essentiellement le trouble BP-I (avant la sortie de l’hôpital psychiatrique) et accessoirement le trouble BP-II. Mais pour la cyclothymie, rien n’est encore fait.

Cette constatation demandait l’élaboration d’un protocole de psychoéducation spécifiquement adapté à la cyclothymie en tenant compte de ses caractéristiques cliniques, de sa co-morbidité et de ses pensées et croyances inadaptées. Comme il s’agit de patients non hospitalisés, le défi était de pouvoir les rassembler en groupe et de les faire adhérer à cette démarche. Celle-ci est tellement plus facile chez des patients admis en psychiatrie pour des épisodes sévères !

La cyclothymie est un trouble largement méconnu et négligé des experts universitaires et hospitaliers. La majorité des thérapies est focalisée sur les formes typiques de bipolarité (BP-I) ; mais il se trouve que la cyclothymie représente une forme de bipolarité qui est différente des formes plus classiques et les patients cyclothymiques ne se reconnaissent pas dans les groupes de patients BP-I. Ils ne partagent pas le même vécu que les autres avec BP-I. Ces constats renvoient donc à la nécessité d’avoir des thérapeutes ayant l’expertise dans le domaine de la bipolarité atténuée et la cyclothymie. De plus on a besoin d’un "format" de psychoéducation approprié qui tient compte des particularités de la cyclothymie (clinique, évolution, vécu, pensées et croyances, complications ).

La psychoéducation est censée apprendre au patient la nature des symptômes, la qualité du vécu du trouble par le sujet ou sa famille, les causes et les mécanismes, les moyens disponibles de traiter
Qui dit Psychoéducation signifie expliquer la maladie sans prétendre agir sur la maladie. La meilleure façon de comprendre sa cyclothymie est de permettre aux patients d’accéder aux informations utiles livrées par des experts de ce trouble et surtout de partager leurs vécus. C’est donc de pouvoir participer à un groupe de psychoéducation et d’entraide.
J’ai initialement proposé en 2004 un format empirique qui a été soumis à discussion avec un groupe constitué de patients cyclothymiques tout au long de l’année 2005. Par la suite, la structuration du contenu de la psychoéducation a été mise en place et testée dans 5 groupes successifs sur la période de mai 2006 à juillet 2007 (groupes animés par Vincent Trybou et Caline Majdalani), chaque groupe de six modules de 2 heures. Chaque module traite un sujet précis de la cyclothymie :
  • Session 1 : Connaître la cyclothymie et apprendre l’autoévaluation des phases de dépression et d’hypomanie

  • Session 2 : Repérer les signaux d’alarme des rechutes dépressives et hypomaniaques, comprendre son propre vécu et appliquer les règles basiques d’une hygiène de vie favorable à la stabilisation

  • Session 3 et 4 : Se familiariser avec les failles psychologiques (et savoir lutter contre)

  • Session 5 : Gérer les émotions en détectant les pensées automatiques

  • Session 6 : Faire face aux conflits engendrés par la cyclothymie et savoir partager des renseignements, des ressources et des mécanismes d’ajustement pour préserver sa propre santé mentale

  • Session bonus : Connaître les aspects "positifs" de la cyclothymie à travers la créativité.


Au fil des mois et des groupes qui se sont succédés, nos patients nous ont de plus en plus demandé si nous écririons un jour un livre plus complet, autant pour eux que pour leur famille. Nous avons finalement fait ce livre avec un accent particulier, au-delà de la nécessité de l’évaluation régulière des oscillations de l’humeur, sur ce que nous appelons les "failles psychologiques", les automatismes mentaux et la gestion des conflits

Cette approche de psychoéducation permet le sujet de se connaître et par conséquent de mieux s’auto-gérer et se stabiliser.

Cette expérience de psychoéducation de groupe pour les patients cyclothymiques a été synthétisée dans lʼouvrage " Soigner sa cyclothymie", chez Odile Jacob, Mars 2009.
La psychoéducation chez les cyclothymiques


14/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek