Hypnotiques, tranquillisants

 

 

Hypnotiques

Ces médicaments, aussi appelées "tranquillisants", sont destinés à soulager l’anxiété et la tension nerveuse. Ils sont principalement représentés par la famille des benzodiazépines.

Les hypnotiques sont des médicaments symptomatiques qui traitent les troubles du sommeil. Ces derniers peuvent parfois accompagner des troubles somatiques ou psychiques. Ces médicaments induisent le sommeil et permettent de régulariser sa durée pour éviter l’installation d’une insomnie. La durée d’action de ce produit est relativement longue, il doit donc être pris tôt dans la soirée (avant 22 heures).

Quels sont les hypnotiques ?

Certains appartiennent à la famille des benzodiazépines : Lormétazapam (Noctamide®), Zopiclone (Imovane®), Zolpidem (Stilnox®) ou Témazépam (Normison®). D’autres, plus anciens, sont composés de 2 molécules sédatives : Acéprométazine + Clorazépate (Noctran®) ou Acéprométazine + Méprobamate (Mepronizine ®).
On utilise encore parfois l’Alimémazine (Théralène®). Ce produit, qui a des propriétés antiallergiques et sédatives, est indiqué dans les insomnies occasionnelles.

Durée du traitement

La prescription d’un hypnotique doit être limitée dans la durée (4 semaines au maximum), car il peut, à la longue, créer une addiction. Une perte d’efficacité peut survenir pendant le traitement (premier signe d’une accoutumance). L’arrêt du traitement doit se faire par diminution progressive de la dose.

Effets indésirables constatés chez certaines personnes

Les effets indésirables peuvent être différents d’une personne à l’autre et plus ou moins gênants :

  • somnolence, baisse de vigilance ;
  • vertiges, troubles de l’équilibre ;
  • sensation de fatigue, de faiblesse musculaire ;
  • maux de tête, irritabilité, anxiété ;
  • agressivité, excitation, agitation, syndrome d’amnésie ;
  • constipation ou sécheresse de bouche.

Les effets à plus long terme sont :

  • la dépendance avec des risques en cas d’arrêt brutal (malaise général, anxiété, insomnie, tremblements, crampes) ;
  • l’accoutumance nécessitant une augmentation progressive des doses pour ressentir le même effet ;
  • l’altération progressive des capacités de mémorisation et d‘apprentissage.

Contre-Indications

  • alcool, drogues : la prise d’alcool et de drogues est contre-indiquée, car elle peut entraîner une somnolence excessive, augmenter les effets indésirables, le mal-être et l’angoisse
  • les médicaments : les interactions entre  médicaments peuvent être dangereuses
  • conduite de véhicules : il est fortement déconseillé de conduire après avoir pris un hypnotique

Qui est concerné ?

Selon une étude de l’INPES (2008), 17% des personnes interrogées (25-45 ans) sont en dette de sommeil (durée < 5H48) et 12% sont insomniaques. Selon une étude de l’OFDT (2005), 7% des français consommeraient des hypnotiques. La consommation augmenterait avec l’âge.

Rédaction

Marie-Lise Biscay, Pharmacien des Hôpitaux (Centre Hospitalier des Pyrénées, PAU) et Claire Pollet, Pharmacien des Hôpitaux (EPSM Lille-Métropole) de l'Association Réseau PIC . Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir du Guide Psycom  « Les médicaments psychotropes », septembre 2011.


Zolpidem

Description, posologie, effets secondaires, précautions d'utilisation.

Lire la suite

Zopiclone

Description, posologie, effets secondaires, précautions d'utilisation.

Lire la suite


14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek