La BIPOLARITE MODIFIE le CERVEAU

 

 


Trouble bipolaire: ce que révèlent des images du cerveau

 

http://www.psychomedia.qc.ca/trouble-bipolaire/2006-01-31/trouble-bipolaire-ce-que-revelent-des-images-du-cerveau

 

Soumis par Gestion le 31 janvier 2006 Recherche en psychologieTrouble bipolaire
Des changements dans le cerveau qui sont d'importants indicateurs du trouble bipolaire ne sont apparents qu'au début de l'âge adulte et sont réduits chez les gens qui prennent un stabilisateur de l'humeur selon un article paru dans la revue Biological Psychiatry.

Les chercheurs ont utilisé l'imagerie cérébrale par résonnance magnétique pour étudier l'activité dans une partie du cerveau qui joue un rôle dans le contrôle les émotions, le contex ventral préfrontal (situé à la hauteur des yeux). Les changements cérébraux ne sont pas apparents avant le début de l'âge adulte suggérant, selon les chercheurs, que la maladie progresse durant l'adolescence.

-------------------------------------------------------

 

http://www.psychomedia.qc.ca/trouble-bipolaire/2007-07-22/le-trouble-bipolaire-est-lie-a-une-diminution-du-volume-de-regions-du-cerveau

 

Le trouble bipolaire est lié à une diminution du volume de régions du cerveau
Soumis par Gestion le 22 juillet 2007 Recherche en psychologieTrouble bipolaire
 Les gens ayant le trouble bipolaire (auparavant appelé maniaco-dépression) subissent une perte de volume de certaines régions du cerveau plus élevée que la normale, selon des chercheurs de l'Université d'Edinbourg (Grande-Bretagne). Le trouble bipolaire est caractérisé par des épisodes de dépression et de manie (hyperactivité, besoin réduit de dormir, une humeur plus élevée que normale, etc.).

Des études d'imagerie cérébrale menées à quatre ans d'intervalle ont montré une perte de tissu cérébral dans des régions contrôlant la mémoire, la reconnaissance des figures et la coordination.

Ces résultats, publiés dans la revue Biological Psychiatry, supportent des observations de diminution de fonctions cognitives avec le temps chez les gens souffrant de trouble bipolaire.

Les images cérébrales de cerveaux de 20 personnes ayant le trouble et de 20 personnes ne l'ayant pas ont montré que tout le monde perd une petite quantité de tissu cérébral avec le temps.

Mais la perte de matière grise, où les signaux des cellules nerveuses se transmettent, était plus importante pour les personnes ayant le trouble.

Les chercheurs ont aussi observé que celles qui ont perdu le plus de matière grise étaient celles qui avaient eu le plus d'épisodes de manie et de dépression ainsi que la diminution des fonctions mentales la plus importante.

L'auteur principal de la recherche, Dr Andrew McIntosh, précise que la recherche n'indique pas si le perte de tissu est une conséquence ou une cause du trouble bipolaire.

Source: BBC News

 



24/07/2011
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek