La dépendance sexuelle

 

 

La dépendance sexuelle



Partager
Click here to find out more!
 

Nous connaissons déjà la dépendance affective, mais depuis peu, les spécialistes s'attardent de plus en plus à la dépendance sexuelle. La sexualité fait partie des besoins normaux de chaque individu, mais comment savoir si cette nécessité devient problématique? Plusieurs indices nous aident à établir le diagnostic.

Un manque de contrôle

Ceux qui souffrent d'une dépendance sexuelle ont l'impression d'avoir perdu le contrôle de leurs pulsions. Leurs comportements sexuels sont excessifs et leur énergie est de plus en plus consacrée à la réalisation de leurs fantasmes. Évidemment, cette déchéance ne survient pas du jour au lendemain. Au début, la personne semble de plus en plus submergée par ses pensées sexuelles. Vient alors le besoin de vivre concrètement ses envies par des comportements sexuels compulsifs.

Par exemple, une masturbation et un visionnement pornographique excessif, une accumulation d'aventures d'un soir, une utilisation d'objets sexuels essentiels au plaisir, une fréquentation abusive de prostituées, etc. Tout est dans la démesure. Le moment où la personne dépendante se rend compte qu'elle a un problème, c'est lorsqu'elle a l'impression de perdre le contrôle au détriment de sa vie familiale et professionnelle. Malheureusement, cette remise en question arrive bien souvent trop tard.

Comme une drogue

La dépendance sexuelle est perçue au même titre qu'une dépendance aux drogues ou à l'alcool. Les gens qui en souffrent fuient un réel malaise lié au stress et leur seul moyen d'adaptation pour y faire face est la sexualité. Ils deviennent esclaves de leur dépendance et les conséquences peuvent être très néfastes. Ils sont prêts à prendre de grands risques pour assouvir leurs pulsions. Certains font face à la justice (dans les cas d'agressions sexuelles, de pédophilies, d'incestes, etc.) d'autres mettent en jeu leur santé (risque élevé d'infections transmises sexuellement).

Que faire?

Si vous vous sentez interpellé par ces informations et que vous faites face à cette dépendance (vous ou votre partenaire), il est important de savoir qu'il existe de l'aide. Si vous sentez que votre partenaire délaisse de plus en plus les différents aspects de sa vie pour la sexualité, vous devez commencer par en discuter ensemble.

 N'oubliez pas que ces personnes vivent une réelle souffrance et que contrairement à ce qu'on pourrait croire, leur sexualité n'est pas satisfaisante. Vous pouvez l'amener sur le sujet en lui disant :  « J'ai remarqué de gros changements ces derniers temps et je m'inquiète pour toi. » L'utilisation du « Je » est à préconiser pour qu'il n'y ait pas de sentiment d'attaque, mais plutôt une ouverture à la discussion. Dans les cas de dépendances sexuelles, les sexothérapies sont très utiles. Il y a aussi le groupe DASA (Dépendants affectifs et sexuels anonymes) à Montréal qui est une excellente ressource.

Véronique Larivière
Sexologue


19/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek