Le Salaire de la peur (film)

Le Salaire de la peur (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Le Salaire de la peur)

Le Salaire de la peur est un film franco-italien réalisé par Henri-Georges Clouzot, sorti en 1953, adapté du roman éponyme de Georges Arnaud.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Dans un village d'Amérique centrale, des Européens ont échoué là suite à des fortunes diverses. Suite à l'explosion d'un puits de pétrole proche, la compagnie pétrolière américaine recrute quatre hommes pour acheminer deux camions de nitroglycérine destinée à l'extinction du puits en flammes. Le convoi s'engage alors sur une route longue et défoncée où le moindre cahot peut être fatal.

Commentaires [modifier]

Mario (Yves Montand) est en admiration devant Jo (Charles Vanel) un dur échoué sur cet îlot misérable et que la peur va ronger peu à peu pendant le trajet interminable de ces bombes en puissance.

Comptant se reposer sur ce père spirituel il voit d’un seul coup toutes les responsabilités lui incomber. Il change, devient dur, les rôles sont inversés. Le « jeune » rudoie le « vieux » qui perd peu à peu sa virilité.

Par sa lâcheté Jo s’enfonce et devient une véritable loque. Le voyage néanmoins se poursuit, Mario qui ne veut pas rester seul dans cette aventure est irrémédiablement lié envers ce personnage qu’il ne peut abandonner.

Mario devenu dominant s’aperçoit qu’il peut mener à sa convenance ce héros en déconfiture qu’est devenu Jo, il abuse de ce pouvoir nouveau qu'il devra atténuer le moment venu.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Récompenses [modifier]

Autour du film [modifier]

  • En 1977, le film a fait l'objet d'un remake : Le Convoi de la peur réalisé par William Friedkin.
  • C'est à Jean Gabin que fut proposé à l'origine le rôle de Jo mais celui-ci refusa pensant que tenir le rôle d'un lâche risquerait d'entacher sa carrière.
  • Le film a été tourné dans l'ancien camp de Saliers (sur la commune d'Arles) où 700 Rroms furent internés par le régime de Vichy entre 1942 et 1944. Alors que toute l'histoire se passe sous le chaud soleil de l'Amérique tropicale, il faisait très froid et les acteurs grelottaient.

Voir aussi [modifier]


Les films d'Henri-Georges Clouzot

La Terreur des Batignolles (1931) Le Roi des palaces, de Carmine Gallone (1932) Tout pour l'amour (1933) Caprice de princesse (1933) Les Inconnus dans la maison, d'Henri Decoin (1941) L'assassin habite au 21 (1942) Le Corbeau (1943) Quai des Orfèvres (1947) Manon (1949) Retour à la vie (segment Le Retour de Jean, 1949) Miquette et sa mère (1949) Le Voyage en Brésil (inachevé, 1950) Le Salaire de la peur (1952) Les Diaboliques (1954) Le Mystère Picasso (1956) Les Espions (1957) La Vérité (1960) L'Enfer (inachevé, 1964) Grands chefs d'orchestre (1966) La Prisonnière (1968)

= Dialoguiste | = Producteur | = Réalisateur | = Scénariste




27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek