Le trouble bipolaire : Glossaire

Le trouble bipolaire : Glossaire

Le trouble bipolaire : Guide d'information

Agitation — Sensation intense de fébrilité intérieure qui s’accompagne souvent d’anxiété. Le patient a peine à demeurer assis, fait les cent pas et se tord les mains.

Antidépresseu — Médicament employé pour atténuer les symptômes de la dépression.

Antidépresseur Tricyclique— Type de médicament utilisé traditionnellement pour traiter la dépression et d’autres troubles.

Antipsychotique — Autrefois appelé « neuroleptique », ce médicament permet de maîtriser rapidement les symptômes de manie et de traiter les symptômes psychotiques. Les antipsychotiques peuvent également prévenir de nouveaux épisodes maniaques.

Anxiété — Inquiétude, peur et incertitude excessives et difficiles à maîtriser. Il s’agit d’un symptôme courant du trouble bipolaire.

Anxiolytique — Médicament d’appoint employé pour traiter l’anxiété. Les anxiolytiques comprennent les benzodiazépines, comme le lorazépam (AtivanMD) et le clonazépam (RivotrilMD) et certains antidépresseurs.

Benzodiazépines — Catégorie d’anxiolytiques de composition chimique semblable. Le diazépam (ValiumMD) et le lorazépam (AtivanMD) sont des benzodiazépines courantes.

Cycle — Période s’écoulant entre le début d’un épisode et le début de l’épisode subséquent.

Cycle rapide — Une personne atteinte de trouble bipolaire est en cycle rapide si elle éprouve plus de quatre épisodes par année. Seulement 20 pour 100 des patients sont dans cette situation.

Déclencheur — Situation qui cause un épisode maniaque ou dépressif chez une personne qui a déjà éprouvé un épisode de trouble bipolaire. Le stress, l’insomnie, les stéroïdes et les drogues illicites comptent parmi les déclencheurs du trouble bipolaire.

Délire — Croyance fausse que ne partagent pas les personnes de la même culture ; par exemple, une personne peut croire qu’une force extérieure contrôle ses pensées. Il existe plusieurs types de délire, comme le délire paranoïde (accompagné de méfiance) et le délire de grandeur (accompagné d’un sentiment d’importance exagéré).

Dépression — Épisode caractérisé par une perte d’énergie, un sentiment d’inutilité et une perte d’intérêt à l’égard des choses qui procurent normalement du plaisir (cuisine, sexualité, travail, amis, loisirs). Certains patients pensent souvent à la mort ou au suicide. Un diagnostic de dépression est posé lorsque le patient a éprouvé au moins cinq symptômes d’un ensemble de symptômes, pendant au moins deux semaines.

Dépression Unipolaire — Un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs qui ne sont pas accompagnés de symptômes maniaques ou hypomaniaques.

Dopamine — Neurotransmetteur, ou encore substance chimique cérébrale, dont l’action serait altérée chez les personnes atteintes de maladie mentale. L’un des moyens de traiter la dépression consiste à accroître la disponibilité de dopamine. Bloquer la dopamine aide à traiter la psychose.

Dyskinésie tardive — Trouble cérébral qui se caractérise par des mouvements involontaires du visage et de la mâchoire. La dyskinésie tardive peut être un effet secondaire de l’usage prolongé d’antipsychotiques traditionnels.

Effets Secondaires — Effets d’un médicament qui s’ajoutent à ses effets désirés. En règle générale, les effets secondaires sont indésirables ; ils comprennent la nausée, des maux de tête, de la constipation et des problèmes sexuels.

Électroconvulsivethérapie (ECT) — Traitement administré en cas de dépression ou de manie grave. Il consiste à faire passer un courant électrique contrôlé entre deux disques métalliques appliqués sur le cuir chevelu.

Épisode — Période de maladie. On relève des épisodes dépressifs, hypomaniaques, maniaques ou mixtes.

Épisode mixte — Épisode pendant lequel le patient présente des symptômes maniaques et dépressifs, qui se manifestent soit simultanément, soit en alternance rapide.

Facteurs de stress — Situations qui causent du stress.

Groupe de soutien — Groupe de personnes qui ont des intérêts ou une situation en commun, comme un diagnostic de trouble bipolaire, et qui se réunissent régulièrement pour échanger leurs idées, leurs sentiments et des renseignements sur les ressources communautaires.

Hallucination — Expérience sensorielle imaginaire. Le patient voit, entend, goûte, sent ou ressent une chose qui n’existe pas.

Hypersomnie — Sommeil excessif, surtout pendant la journée. L’hypersomnie peut être un symptôme du trouble bipolaire.

Hypomanie — État caractérisé par un sentiment d’euphorie et d’hyperactivité, moins extrême que la manie.

IMAO — Inhibiteurs de la monoamine oxydase ; catégorie d’antidépresseurs qui agit en atténuant les effets de la monoamine oxydase, un enzyme. Ce faisant, la concentration de neurotransmetteurs augmente, ce qui soulage beaucoup la dépression. Cependant, ces médicaments comportent de nombreux effets secondaires et nécessitent un régime alimentaire spécial.

Inhibiteurs specifiques du recaptage de la sérotonine — Catégorie de médicaments employés dans le traitement de la dépression et des troubles connexes. Ils inhibent le recaptage de la sérotonine (un neurotransmetteur). Depuis la fin des années 1980, ils ont transformé le traitement de la dépression car ils sont très efficaces et causent moins d’effets secondaires que les anciens antidépresseurs.

Insomnie — Problème de sommeil qui fait en sorte que la personne est incapable de s’endormir, ou se réveille trop tôt le matin ou à plusieurs reprises pendant la nuit. L’insomnie peut être un symptôme du trouble bipolaire.

Maladie affective bipolaire — Voir « trouble bipolaire ».

Manie — État caractérisé par un sentiment inhabituel d’euphorie, de l’irritabilité, de l’hyperactivité, de la volubilité, des pensées qui défilent, un sentiment exagéré d’estime de soi, une absence d’introspection, un manque de jugement, de l’impulsivité et le désir de faire des dépenses extravagantes.

Médecines « Parallèles » — Dans le contexte du trouble bipolaire, elles comprennent les remèdes « naturels » comme l’huile de poisson et l'inosital (un genre de sucre). Peu de recherches ont été menées sur ces produits.

Médecament D'appoint — Médicament qui complète le médicament principal prescrit.

Neuroleptiques — Voir « antipsychotiques ».

Neurotransmetteurs — Substances chimiques qui acheminent des signaux entre les neurones (cellules nerveuses) du cerveau. Ils comprennent la noradrénaline, la sérotonine, la dopamine et l’acétylcholine.

Observation— Pleine participation du patient au traitement prescrit par son médecin, par exemple, prendre ses médicaments en suivant les directives et assister à des séances de thérapie.

Photothérapie — Traitement qui consiste à exposer le patient à une forme particulière de lumière, de 30 minutes à une heure par jour, pendant plusieurs semaines. On utilise généralement un appareil lumineux spécial. Ce traitement est utile contre la dépression saisonnière et d’autres types de dépression.

Psychoéducation — Processus qui permet aux patients de reconnaître leur maladie mentale et de la gérer.

Psychorégulateurs — Médicaments tels que le lithium qui contribuent à atténuer les sautes d’humeur anormales. Ils peuvent également aider à prévenir d’autres épisodes.

Psychose — Terme employé autrefois pour désigner tout trouble mental. Il ne s’utilise maintenant que pour désigner les troubles qui perturbent la personnalité et entraînent une perte de contact avec la réalité.

Psychothérapie — Terme général employé pour décrire une forme de traitement axée sur des discussions avec un thérapeute. Pendant la psychothérapie, le patient exprime ses émotions et en discute, afin d’atténuer sa détresse. L’objectif consiste à aider le patient à changer ses attitudes, son comportement et ses habitudes, et à trouver de meilleurs moyens de s’adapter à sa situation.

Rechute — Retour des symptômes d’une maladie après que le patient a réagi favorablement au traitement, mais avant que les symptômes aient complètement disparu.

Remèdes « Naturels » — Voir « médecines parallèles ».

Rétablissement — Période pendant laquelle une personne revient à la normale après un épisode de maladie. Elle se sent souvent fragile et vulnérable, et a l’impression d’être au bord d’un nouvel épisode.

Stimulation magnétique transcrânienne (SMT) — Traitement qui consiste à soumettre le cerveau à des impulsions magnétiques. Des essais sont en cours, mais on n’a pas encore démontré son efficacité dans le traitement du trouble bipolaire.

Symptômes catatoniques — Les patients catatoniques ont des problèmes de mouvement ; ils sont très agités, bougent au ralenti, ou encore font des mouvements ou adoptent des postures bizarres.

Thérapie cognitivo-compotementale — Thérapie dans le cadre de laquelle les patients apprennent à reconnaître leurs modes de pensée négatifs ou perturbateurs. Les patients tentent alors de modifier les comportements qui découlent de ces pensées. On a commencé à mettre cette thérapie à l’essai dans le traitement du trouble bipolaire ; les premiers résultats sont prometteurs.

Thérapie de groupe — Thérapie à laquelle participent un certain nombre de patients en même temps. Elle permet de donner du soutien et de la psychoéducation aux patients.

Traitement d'entretien — Traitement conçu pour prévenir un nouvel épisode (dépressif, maniaque, hypomaniaque).

Trouble bipolaire — Trouble connu également sous le nom de maladie affective bipolaire, qui se caractérise par des sautes d’humeur variant entre la dépression et la manie.

Trouble bipolaire Type I — Trouble bipolaire comportant des épisodes maniaques ou mixtes.

Trouble bipolaire Type II — Trouble bipolaire comportant seulement des états hypomaniaques et dépressifs.

Trouble comorbide — Problème médical qui accompagne un autre trouble ou se produit simultanément ; par exemple, l’abus de drogues ou d'alcool, le trouble panique, le trouble obsessionnel compulsif ou l’alimentation excessive peut se produire en même temps que le trouble bipolaire.

Trouble de l'humeur — Maladie qui se caractérise par une perturbation de l’humeur. Le trouble bipolaire est un trouble de l’humeur.

Trouble obsessionnel compulsif — Les patients atteints de ce trouble ont des pensées intrusives (obsessions) ou l’envie irrésistible de poser de façon répétée les mêmes actes. Le fait de poser ces actes ou de se livrer à ces comportements peut réduire l’anxiété.

Trouble panique — Trouble caractérisé par de graves attaques d’anxiété, de terreur ou de peur.



22/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek