Le trouble bipolaire souvent erronément diagnostiqué comme une dépression

 

 

Le trouble bipolaire souvent erronément diagnostiqué comme une dépression

 

 

                               
       
Une proportion importante des personnes recevant un diagnostic de dépression majeure dans les  services médicaux de première ligne pourrait plutôt souffrir de trouble bipolaire  selon une récente recherche britannique.

Des recherches indiquent que le trouble bipolaire n'est souvent diagnostiqué que 10  ans après l'apparition des symptômes.     


  
    
                    Le diagnostic erroné le plus fréquent est la  dépression majeure (unipolaire).

Les personnes recevant un diagnostic de dépression majeure plutôt que de trouble  bipolaire, peuvent recevoir un traitement inapproprié ou dommageable, affirment les  auteurs, certains antidépresseurs pouvant provoquer un épisode de manie.

Sur 790 personnes de la ville de Darlington se faisant traiter pour dépression, 278 ont retourné les questionnaires d'évaluation qui leur avaient été remis. De ce nombre, 24% rapportaient un épisode antérieur de manie ou d'hypomanie suggérant que leur  diagnostic pourrait être le trouble bipolaire plutôt que la dépression.

La recherche se poursuit afin de vérifier si ces répondants souffrent effectivement de trouble bipolaire et afin de comparer les impacts occupationnels et neuropsychiatriques de ce trouble comparativement avec la dépression majeure.

Source: Royal College of Psychiatrists, Press


05/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek