Les électrochocs m’ont anéantie.

 

Les électrochocs m’ont anéantie.

bella45, 24 ans

  • 4
  • 3
  • linkedIn

A lire aussi :
électrochocs (définition)  

J’aimerais témoigner au sujet de la maladie dont je souffre, à savoir la schizophrénie affective. Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu cette maladie, je vais vous raconter comment cela à évolué dans mon cas.

Tout a commencé à l’âge de 18 ans. J’étais étudiante en soins infirmiers. Un jour durant un cours, j’ai commencé à me sentir très anxieuse. Je regardais tous les élèves autour de moi, persuadée qu’ils lisaient dans mes pensées, et que celles ci se rapportaient toutes à moi. J’avais l’impression qu’ils me regardaient tous bizarrement et était convaincue qu’ils me voulaient du mal. Après ma journée de cours, je suis rentrée chez moi et ai tout raconté à mes parents. Je suis donc allé consulté un psychologue, qui lui, m’a référé à un psychiatre.

Le premier jour de ma rencontre avec ma psychiatre, elle m’a tout de suite hospitalisé. Selon elle, je souffrais d’une dépression psychotique. Ils me donnèrent beaucoup de médicaments qui hélas, n’eurent aucun effet positif ; c’était plutôt le contraire. Il ont donc décidé de me donner des électrochocs et croyez moi, ça m’a anéantie. Après les séances de sismothérapie, je ne me souvenais plus de nombreux moments de ma vie. Le psy m’a rassuré, affirmant que ça n’était que temporaire mais c’était faux.

Aujourd’hui, j’ai 24 ans et cela fait exactement 6 ans que je suis léthargique, n’ayant de sentiments que pour mon mari et mes parents. Je vis avec cette maladie, sans espoir de guérison.


25/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek