Les obsessions mentales à caractère sexuel : TOCS

 

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOCs)

 

Site francophone d'information et de psychoéducation pour les personnes souffrant de TOCs et les professionnels de la santé mentale

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les obsessions mentales à caractère sexuel

 
Mise en garde: c'est à dessein qu'un chapitre particulier est consacré à ce sous-type d'obsessions mentales, une confusion parfois existe chez les professionnels de la santé mentale entre le TOC et ce qu'on appelle les paraphilies. Par ailleurs il n'y a pratiquement pas de littérature en français dans ce domaine.
(1) Si vous n'avez aucun doute que faire du mal à des enfants ou et des adultes, que vous engager dans des actes à caractère sexuel et/ou violent avec des enfants ou des animaux serait une source d'excitation et de plaisir, (2) que vous entendez des voix ou recevez des messages qui vous poussent à entreprendre de tels actes, (3) que votre passé témoigne de ce genre de comportements, ce site n'est pas pour vous. Il pourrait vous être dommageable ainsi qu'à vos proches.


Les personnes souffrant d'un TOC de ce type ont extrêmement peur des conséquences de leurs pensées. Ce qui différencie d'ailleurs une personne souffrant d'un TOC d'une personne lambda avec des pensées sexuelles, c'est que la première n'aime pas ses pensées, elle ne veut pas les avoir (les psychologues parlent de pensées intrusives) et elles ne lui procurent aucun plaisir, elles sont bien au contraire la plupart du temps associée à de l'anxiété :
  • "Ce sont des pensées terribles, j'aimerais qu'elle s'en aillent!"
  • "Seule une personne dépravée peut avoir ces pensées. Est-ce que je suis dépravé(e)?"
  • "Est-ce qu'avoir ces pensées signifie que je vais agir en conséquence?"
A ce sujet je vous recommande cet article (en anglais) "Thinking bad thoughts" by Deborah Osgood Hyness, Psy.D. Les obsessions mentales à caractère sexuel sont courantes chez les personnes souffrant de TOC (Foa and all.1995). On peut les regrouper en trois catégories principales:

A. Les pensées ou images d'agressions sexuelles envers les autres (femmes, enfants...)
B. Les pensées ou images de désires que vous considérez non adéquats par rapport à ce que vous estimez être

La forme la plus commune de cette obsession pour un hétérosexuel: "Et si j'étais gay ou bien et si je n'étais pas complètement hétérosexuel?" Cette peur existe également chez les personnes homosexuelles qui ont peur d'être ou de devenir hétérosexuel. Personne ne juge ici le fait d'être homosexuel ou hétérosexuel. Ce n'est pas la question. Les symptômes les plus communs de cette obsession sont les suivants:
  • Doutes récurrents à propos de son orientation sexuelle: "J'ai vu un homme dans la rue, et je l'ai trouvé beau, et attends si je remarque un homme, c'est que peut-être..."
  • Impossibilité de faire partir ces doutes ou images ou pensées intrusives
  • évitement des membres du même sexe par peur de provoquer de l'anxiété
  • Inquiétudes par rapport au fait de donner des signaux aux autres qui pourraient être perçus comme 'homosexuel' (façon de s'asseoir, de marcher, éviter de porter certains vêtements...)
  • Faire certaines actions pour se rassurer/pour faire baisser temporairement l'anxiété (se rassurer auprès de ces proches, se tester par l'imagination...)
  • Le fait d'être homosexuel (pour les hétérosexuels) et hétérosexuel (pour les homosexuels) est en contradiction avec ses valeurs, ses désires, et son histoire de vie
  • Ces pensées ou images ne provoquent pas du plaisir mais de l'anxiété

Les personnes qui ont un TOC on peur de ces pensées et de leur signification. Elles ont des doutes incessants qu'elles pourraient être homosexuelles (ou hétérosexuelles si elles sont homosexuelles ou bisexuelles) et se rassurent constamment qu'elles ne le sont pas. Elles n'ont en pas envie.  Les personnes homosexuelles peuvent avoir des doutes, mais ces doutes se confirment au fil du temps et de leurs expériences. Elles peuvent être extrêmement anxieuses par rapport à l'annonce de leur orientation et par rapport au qu'en-dira-t-on. En revanche elles "aiment" leur pensées. Ces pensées leur procurent du plaisir, et par ailleurs elles n'ont pas d'attraction (sexuelle) ni ne recherchent des relations 'romantiques' avec les membres du sexe opposé.
 
Ressources (en anglais) pour des informations détaillées:

Sont inclus dans cette catégorie la peur de devenir ou d'être pédophile et la peur de devenir zoophile.

C. Les pensées sexuelles à propos d'autrui qui pourrait être acceptable dans d'autres circonstances mais semblent immorales dans votre situation:
C'est l'exemple de la femme mariée qui trouve d'autres hommes attirants et qui croit qu'elle n'est pas supposée avoir ce genre de pensées: "Et si je trouve un autre homme attirant, c'est que je n'aime pas mon mari, et pourquoi je pense cela? Si je le pense, c'est peut-être vrai...?" (peur de ne plus aimer/peur que son partenaire n'est pas le bon).


14/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek