Les Prédateurs

Les Prédateurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Prédateurs (The Hunger) est un film américano-britannique réalisé par Tony Scott et sorti en 1983.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

De nos jours à New York, la belle et élégante Miriam Blaylock (Catherine Deneuve) mène une vie luxueuse et oisive au côté de son mari John (David Bowie). En réalité âgée de plus de 3000 ans, elle doit, tous les 7 jours, boire du sang humain pour se préserver des atteintes du temps. Elle utilise, pour ce faire, un petit pendentif en forme de clé d'Ânkh qu'elle porte autour du cou et qui dissimule une lame acérée qui lui permet de trancher la gorge de ses victimes. Elle a offert, il y a trois cents ans, l’immortalité à son mari. Cependant, si elle peut donner l’immortalité à ceux et celles qu’elle a choisis, elle ne peut leur garantir de les aimer toujours, alors que l'amour est l'ultime ingrédient de l'alchimie subtile qui leur assure de ne pas vieillir. En cette fin de XXe siècle, après trois siècles de vie commune et heureuse, John Blaylock commence à ressentir la réalité d’un vieillissement accéléré qui ne s’arrêtera plus, sans pour autant entraîner sa mort. En effet, Miriam est tombée sous le charme de la séduisante Sarah Roberts (Susan Sarandon), médecin spécialiste du vieillissement, laquelle accède à une notoriété nouvelle grâce à son dernier ouvrage. John tente de la contacter pour essayer d'échapper à l'inéluctable.

Commentaires [modifier]

Première réalisation cinématographique de Tony Scott, frère de Ridley Scott dont on sent l’influence à chaque plan, le film, malgré son casting prestigieux, fut un échec à sa sortie en salle. L’intrigue sombre et mortifère ainsi qu’une esthétique sophistiquée et glacée n’ont pas su trouver leur public. Mais la maîtrise exceptionnelle pour une première réalisation dont fit preuve Tony Scott, la qualité de l’interprétation, la splendeur visuelle des images et l’intrigue subtilement complexe firent, au fil des ans, de cette œuvre originale un film majeur du cinéma américain des années 1980, du cinéma fantastique et du cinéma gay.

Au début du film, on peut entendre une célèbre chanson du groupe de rock gothique Bauhaus, Bela Lugosi's dead, clin d'œil à un des plus célèbres interprètes de films de vampire.

Le film comprend une scène d'érotisme saphique entre les deux célèbres actrices. La scène est d'une rare délicatesse, et elle est devenue célèbre en partie grâce au duo de femmes extrait de l'opéra Lakmé de Léo Delibes, que l'on entend pendant que Miriam Blaylock transmet son pouvoir à Sarah Roberts par une tendre morsure au creux du bras. Susan Sarandon commente ce passage dans le film documentaire de 1995 The Celluloid Closet, consacré à l'homosexualité dans le cinéma, notamment hollywoodien. Les Prédateurs fait partie de ces quelques films qui ont assuré à Catherine Deneuve le statut, fort apprécié par l'actrice elle-même selon ses dires, d'icône lesbienne et gay.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Lien externe [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek