Les techniques de contrôle respiratoire pour le stress post traumatique

 

 

Les techniques de contrôle respiratoire

Le stress traumatique est lié à la respiration par le fonctionnement du système nerveux sympathique et para-sympathique. Pour illustrer cela, sachez, par exemple, que la panique se manifeste par de l'hyper-ventilation. Quelques explications sur le système nerveux sympathique et para-sympathique.

Le sympathique

Il prépare l'organisme à l'activité physique ou intellectuelle. Devant un stress important, c'est lui qui orchestre la réponse de fuite ou de lutte. Il dilate les bronches, accélère l'activité cardiaque et respiratoire, dilate les pupilles, augmente la sécrétion de la sueur et de la tension artérielle, mais diminue l'activité digestive.

Le para-sympathiqueIl amène un ralentissement général des fonctions de l'organisme afin de conserver l'énergie. Ce qui était augmenté, dilaté ou accéléré par le système sympathique est ici diminué, contracté et ralenti. Il n'y a que la fonction digestive et l'appétit sexuel qui sont favorisés par le système parasympathique. De façon imagée et simple, le système nerveux sympathique et para-sympathique correspond à "l'accélérateur" et au "frein" que notre corps utilise face à une situation de stress.

Le stress post-traumatique engendre une perturbation de ce système, notamment au niveau de la respiration. Le traumatisme peut perturber le contrôle et l'équilibre respiratoire au niveau des volumes d'O2/CO2.

Pour être simple, retenez que pour revenir au calme et à l'équilibre, la respiration est un mode d'accès possible. Il existe des techniques respiratoires pour apprendre à contrôler votre respiration, et ainsi mieux gérer votre stress.



29/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek