Message subliminal

Message subliminal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Image subliminale)

Un message subliminal est un stimulus incorporé dans un objet, conçu pour être perçu à un niveau au dessous du niveau de conscience. Les techniques subliminales ont été utilisées dans la publicité ou la propagande. Le but, l'efficacité et la fréquence de telles techniques sont sujets à débat.

Sommaire

[masquer]

Vidéo [modifier]

Par exemple, dans un film, si l'on remplace une des images par une image n'ayant rien à voir avec le film, celle-ci ne sera affichée que 0,04 seconde (il y a 24 images par seconde au cinéma).

Certains réalisateurs de films d'horreur ont utilisé des images furtives, surimprimées sur les images réelles, pour renforcer l'effet d'angoisse (par exemple l'image de Pazuzu dans la version rallongée de L'Exorciste de William Friedkin).

Pendant la douzième édition de l'émission PopStars sur M6 (6 décembre 2001), un téléspectateur affirma avoir détecté trente-trois images de l'appareil photo Kodak Fun. Le CSA a mené une enquête au terme de laquelle elle a estimé « plausible » l'inadvertance de cette insertion.[1] Le CSA rapporte que sur cette même chaîne, le 29 mai 2003, une image subliminale représentant le logo de Freedent White a été insérée dans le générique de parrainage de l'émission Caméra Café et avant le début de la fiction. Le CSA note que cette image réapparut dans des « conditions similaires » les 27, 28 et 30 du même mois et écrivit à la chaîne pour lui « rappeler » les termes de la recommandation adoptée le 27 février 2002[2], et pour demander des explications sur ces insertions. [3]

Des travaux d'étudiants du laboratoire de zététique de l'UNSA contiennent « quelques exemples de messages dits subliminaux récupéré d'Internet[4] », dont des images tirées des publications des Témoins de Jéhovah et d'un dessin animé de Walt Disney.

Un site personnel[5] accuse le clip Bâtards de Barbares extrait du DVD Sheitan, photos à l'appui, de contenir des images subliminales sexuelles.

Des études ont également été menées en mettant une image d'un produit vendu dans le cinéma pour voir si les ventes augmentaient.[réf. nécessaire]

Le principe même du message subliminal a été testé à l'occasion d'émissions de grande écoute, où l'on a demandé en tout plus de 300 fois aux téléspectateurs, que s'ils voyaient ce message, qu'ils "appellent maintenant". Alors que l'objectif ne fut pas atteint, la critique dit que l'ordre invoqué était trop compliqué pour être exécuté.[6]

Audio [modifier]

Le message peut être sonore, à peine audible, ou bien que l'on ne peut comprendre que si l'on accélère ou l'on ralentit la vitesse de défilement de la bande.

Un cas plus litigieux est celui des messages à l'envers. En effet, il n'est pas prouvé que le cerveau puisse décrypter un message à l'envers, notamment en raison des consonnes : par exemple lorsque l'on prononce la syllabe « té », on a une expulsion brusque de l'air provoquant un effet de percussion ; à l'envers, on a au contraire un effet d'aspiration. Par ailleurs, la difficulté qu'ont certaines personnes à comprendre le verlan fait douter du caractère subliminal d'un tel procédé. En conséquence, il n'est absolument pas évident qu'un message à l'envers soit subliminal.

Procédures judiciaires et législations [modifier]

États-Unis [modifier]

À la fin des années 1950, James Vicary, publicitaire, diffuse toutes les 5 secondes le message « Eat Pop-corn, drink Coke » pendant une séance de cinéma à Fort Lee, New Jersey. Les ventes augmentent de 58% pour le pop-corn et de 18% pour le Coca-Cola. En 1957, le livre The Hidden Persuaders, par Vance Packard, dévoile l'affaire et popularise le terme et le concept des messages subliminaux.

Ceci amènera dès 1958 l'interdiction des messages subliminaux dans les publicités télévisées aux États-Unis, en Australie et en Angleterre. Quelques années plus tard, on apprendra que l'étude de James Vicary n'a pas eu des résultats aussi spectaculaires que ceux annoncés. De fait, peu d'études ont été réalisées pour démontrer l'impact réel des messages subliminaux et les publicitaires n'ont pratiquement plus recours à cette technique.

Le père d'un adolescent qui s'est suicidé avait poursuivi le groupe Judas Priest en prétendant que, en passant la bande en accéléré, on entendait « Do it! » (« Fais-le ! ») et que cela avait entraîné le passage à l'acte ; le tribunal a relaxé le groupe. En fait, de nombreuses bandes passées en accéléré peuvent produire un son du type « twit » que l'on pourrait extrapoler en « Do it! »


Durant sa campagne électorale de septembre 2000, George W. Bush a fait diffuser un spot télévisé dans lequel le mot « rats » (salaud) était incrusté juste après une photo de son adversaire politique Al Gore.

France [modifier]

Peu avant la campagne présidentielle de 1988, le visage du candidat et président sortant, François Mitterrand, apparaissait discrètement dans le générique du journal de la chaîne Antenne 2 (France 2). Elles ont été rapidement retirées, mais le procès intenté pour "manipulation électorale" a été perdu, car l'image durait plus d'un vingt-cinquième de seconde, ce qui excluait la qualification de subliminale. L'affaire avait été révélée par Jean Montaldo[7].

Littérature, cinéma et télévision [modifier]

La technique est évoquée et mis en oeuvre (au tout début du générique de fin) dans la fiction du film Fight Club de David Fincher.

Ce principe a également servi de trame à un épisode de la série télévisée Columbo[8], où le principe de l'image subliminale, servant au meurtre, est démontré par le lieutenant Columbo.

Ce thème a été utilisé dans nombre d'autres films, séries, ou livres (un épisode des Simpsons, de Sliders, de X-Files, etc.).

Légendes urbaines [modifier]

Il est bien possible que les messages subliminaux de type image subliminale n'aient aucun impact véritable sur les sujets qui en sont la cible, car comme on l'a vu, le publicitaire James Vicary n'a pas étudié le phénomène en suivant une démarche véritablement scientifique. Le public a pourtant été durablement impressionné par le concept et il n'est pas rare d'entendre parler de cas tels que :

  • des têtes de morts dessinées dans les glaçons des verres des publicités pour alcools
  • le mot « sex » écrit de manière illisible sur des photographies
  • des incantations sataniques que l'on ne pourrait entendre qu'en passant à l'envers des disques de hard-rock ou de punk ( voir Stairway to Heaven de Led Zeppelin).

Des artistes provocateurs en ont joué, comme par exemple le groupe de heavy metal Iron Maiden, qui a mis un message à l'envers au début de la chanson "Still Life" de l'album Piece of Mind ; repassé à l'endroit, il s'agit d'une phrase sans queue ni tête, que le groupe avoue avoir enregistrée un soir de beuverie.[réf. nécessaire]


Les messages inversés dans la musique rock [modifier]

Les messages inversés que nous trouvons dans certaines chansons de rock ne sont en aucun cas des légendes et existent réellement [réf. nécessaire]. En effet, l'utilisation du message inversé dans la musique rock a été suggéré par Aleister Crowley, le père du satanisme moderne. Décédé en 1947, il ne pouvait pas connaître le rock n' roll qui n'est apparu qu'au début des années 50. Il nous faut donc savoir si les groupes ou chanteurs qui ont utilisés la technique du message inversé sont adeptes du satanisme moderne, ou tout le moins connaissent Aleister Crowley. C'est ici que le sujet des messages inversés devient intéressant, car il y a des rapports entre les groupes qui utilisent la technique du message inversé et Aleister Crowley.

Pour exemple, Les Beatles, dans le "White Album" chante un titre :"Revolution Number Nine". Lorsque l'on écoute le titre à l'envers, on entend "Turn me on dead man". Quel rapport peut il y avoir avec Aleister Crowley et le satanisme moderne ? Simplement Aleister Crowley apparaît sur la pochette de l'album "Sergent Pepper's lonely Club Hurt Band". De plus, John Lennon a acquis avec son inséparable compagne Yoko Ono un appartement en 1980. Il se trouve que cet appartement était l'ancienne propriété d'Anton La Vey, un disciple d'Aleister Crowley et fondateur de la Church of Satan. Notons que ça ne lui a pas porté chance, car c'est en sortant de son appartement qu'il fut assassiné par Mark David Chapman.

Continuons les exemples... le groupe Led Zeppelin, dans leur fameuse chanson "Stairway to Heaven. A l'envers, on entend "I've got to live for Satan". Quel rapport peut il y avoir avec Aleister Crowley ? Simplement que Jimmy Page, le guitariste du groupe a acquis sur les bords du Loch Ness en Ecosse, un manoir célèbre pour avoir appartenu à Aleister Crowley.

L'on pourrait multiplier les exemples et montrer les relations qu'il existe entre les groupes rocks sataniques et Aleister Crowley, par exemple Marilyn Manson, Eagle, Mickael Jackson, The Who, etc... et dont certains ont utilisé le message inversé.

Notes et références [modifier]

Père Jean-Paul Regimbal "Le rock n' roll, viol de la conscience par les messages subliminaux"

Voir aussi [modifier]

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek