Mission (film)

Mission (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mission (The Mission) est un film britannique réalisé par Roland Joffé en 1986.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Le film narre l'histoire d'un prêtre jésuite espagnol s'aventurant dans la jungle sud-américaine au XVIIIe siècle afin de convertir les Amérindiens. Il est accompagné d'un ancien chasseur d'esclaves, qui cherche la rédemption. Ils doivent se défendre contre l'assaut de l'armée venue appliquer les accords de partage des terres entre Espagnols et Portugais pris en Europe. Ce film relate l'histoire des réductions, sortes de républiques jésuites où se réfugiaient des Amérindiens, aux confins du Paraguay, de l'Argentine et du Brésil.

Fiche technique [modifier]

Distribution [modifier]

Commentaires [modifier]

Le père jésuite Gabriel après une escalade périlleuse des magnifiques chutes d’Iguaçu, pénètre à ses risques et périls dans un territoire où vivent des indiens Guaranis, qu’il compte bien évangéliser en leur inculquant une pensée nouvelle.

Une mission va naître.

Rodrigo Mendoza, un esclavagiste, s’empare en pleine forêt de quelques "spécimens" qu’il désire revendre. De retour chez lui, une querelle avec son frère le conduit à le tuer. Cette pure folie le tourmente et le conduit à une mort lente. Sauvé par le langage de Gabriel, Mendoza accepte de le suivre : un long chemin de rédemption commence.

En ces temps, les conquérants espagnols et portugais se partagent philosophiquement de manière différente la gestion future de ces habitants des forêts. Pour les uns, l’évangélisation était impérative, tandis que pour les autres, seul l’esclavage était rentable. Le Vatican arbitre ces conflits sans toutefois y porter grand intérêt.

Gabriel et Mendoza de par leurs natures différentes divergent quant à la manière d’administrer cette nouvelle mission. Les règles pures de l’évangélisation contre la maîtrise d’un savoir acquis dans la rudesse.

Ces deux âmes sont tourmentées par la réussite indispensable de ce challenge imposé par l’Église qui a besoin de fidéliser dans la foi chrétienne n’importe qui, n’importe où. Les indiens, admirables partenaires, acceptent sans résistance de basculer vers ces idées nouvelles. Toutefois, les jésuites mettent au point un mode gouvernement sans précédent ; cette expérience de gouvernement fait des jaloux

Mendoza est transfiguré, sa foi fait de lui un homme nouveau, il découvre que son rang de naissance privilégié dans la société ne doit pas être une sélection naturelle dégradante pour tout ce qui lui est inférieur. En groupe, il apprend à raisonner différemment : un principe primaire de base (la chasse) se transforme en un devoir naturel (la protection). Ces nouvelles expériences dévoilent à Rodrigo, enfin apaisé, un autre soi-même.

Le film se termine par la défaite politique des jésuites : leurs "réductions" se voient brutalement supprimées par la force.

Citations [modifier]

Hontar: "Le monde est ainsi!"

Son éminence: "Non, seigneur Hontar... il est tel que nous le bâtissons, tel que je l'ai bâti".

Récompenses [modifier]

Voir aussi [modifier]

Article connexe [modifier]

Lien externe [modifier]



26/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek