Mouvement de libération des femmes

Mouvement de libération des femmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le terme 'Mouvement de libération des femmes' apparaît en France en 1970. Il est donc faux de prétendre que le Mouvement de Libération des Femmes aurait été créé par trois personnes qui seraient Antoinette Fouque, Monique Wittig, Josiane Chanel en 1968. [d'ailleurs nulle part Monique Wittig ne revendique avoir cofondé le MLF en 68 - son texte de mai 1970 dans l'Idiot International ne mentionne pas le terme MLF, CQFD]

Dans un premier temps, c'est la presse qui baptise "mouvement de libération de la femme" - en référence au "Women's Lib" américain déjà fortement actif - un groupe composé de jeunes femmes venu déposer le 26 Août 1970 une gerbe sur la tombe du soldat inconnu avec pour banderole "il y a plus inconnu que le soldat inconnu: sa femme" (action symbolique réalisée en soutien à une grève nationale des femmes aux Etats-Unis). Dans un deuxième temps, de multiples groupes et groupuscules qui constituent le renouvellement générationnel de la lutte des femmes et du féminisme se reconnaissent dans cette appellation et se l'approprient, en la déclinant au pluriel, car le mouvement refuse des représentations réductrices des femmes : le Mouvement de libération de la femme devient le Mouvement de libération des femmes (MLF).

Face aux différentes voies prises par les féministes matérialistes, Antoinette Fouque et son groupe "Psychanalyse et Politique" dépose le nom à l'Institut national de la propriété industrielle en 1979.


Sommaire

[masquer]

Publications journalistiques [modifier]

  • Le Torchon brûle, 6 numéros (1971 à 1973)
  • Le Quotidien des femmes (1974 à 1976)
  • Des Femmes en Mouvements, mensuel (1977 à 1979)
  • Hebdo Des Femmes en Mouvements (1979 à 1982)

Voir aussi [modifier]

A lire [modifier]

Françoise Picq, Libération des femmes, les années-Mouvement, Paris, Seuil, 1993.

Partisans, Libération des femmes, Maspéro, 1972.

Le Livre de l'oppression des femmes, Belfond, 1972.

Chroniques d'une imposture, du Mouvement de libération des femmes à une marque commerciale, AMLF, 1981.

Monique Wittig, Paris-la-politique et autres contes, P.O.L., 1999.

Liens internes [modifier]

Christine Delphy



30/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek