Phobies

 

 

Phobies

La phobie est une peur irrationnelle spécifique, déclenchée par un objet ou une situation n’ayant pas en eux-mêmes de caractère dangereux. Les phobies sont très fréquentes dans la vie psychique normale. Elles deviennent pathologiques par leur intensité et l'emprise qu'elles ont sur la vie des personnes.

Que sont les phobies ?

La phobie est une peur irrationnelle spécifique, déclenchée par un objet ou une situation n’ayant pas en eux-mêmes de caractère dangereux. Les phobies sont très fréquentes dans la vie psychique normale. Elles deviennent pathologiques par leur intensité et leur retentissement sur la vie de la personne. Les phobies s’accompagnent soit de conduites d’évitement de l’objet ou de la situation, soit de conduites qui rassurent (conduites « contraphobiques »). Il existe plusieurs types de troubles phobiques :

  • Les phobies spécifiques sont très variées. Elles se définissent par la peur irraisonnée et intense d’animaux (souris, araignée), d’objets (couteaux, ciseaux, plumes, sang), des hauteurs (vide), des transports (avion, train, voiture), des lieux clos (claustrophobie), de l’eau, du noir, etc ;
  • L’agoraphobie est une peur irraisonnée et intense des espaces découverts et de la foule, ou de toute situation dont on ne peut s’échapper facilement ;
  • Les phobies sociales sont des peurs irraisonnées et intenses des situations où l’on est exposé au regard d’autrui, par exemple : peur de rougir, peur de trembler, de parler, de paraître, de manger ou de vomir en public, peur des examens, etc ;
  • La dysmorphophobie est une préoccupation concernant un défaut imaginaire de l’apparence physique. Même si un défaut physique est visible, la préoccupation est manifestement démesurée.

Les principaux symptômes des troubles phobiques sont : peur persistante et intense de caractère irraisonné ou excessif, sentiment de honte, repli sur soi, auto-dévalorisation, peur d’être jugé, évitement, obsessions, compulsions.

Pour en savoir plus  voir la Brochure Psycom : Anxiété et phobies (pdf - 208,91 ko)

Qui est concerné ?

Selon l’enquête Santé Mentale en Population Générale (2004) , la phobie sociale toucherait environ 4% de la population adulte, l’agoraphobie 2%.

Comment traiter les troubles phobiques ?

Où trouver de l’aide ?

→ Informations complémentaires sur les phobies.

 

 

Que sont les phobies ?

La phobie est une peur irrationnelle spécifique, déclenchée par un objet ou une situation n’ayant pas en eux-mêmes de caractère dangereux. Les phobies sont très fréquentes dans la vie psychique normale. Elles deviennent pathologiques par leur intensité et leur retentissement sur la vie de la personne. Les phobies s’accompagnent soit de conduites d’évitement de l’objet ou de la situation, soit de conduites qui rassurent (conduites « contraphobiques »). Il existe plusieurs types de troubles phobiques :

  • Les phobies spécifiques sont très variées. Elles se définissent par la peur irraisonnée et intense d’animaux (souris, araignée), d’objets (couteaux, ciseaux, plumes, sang), des hauteurs (vide), des transports (avion, train, voiture), des lieux clos (claustrophobie), de l’eau, du noir, etc ;
  • L’agoraphobie est une peur irraisonnée et intense des espaces découverts et de la foule, ou de toute situation dont on ne peut s’échapper facilement ;
  • Les phobies sociales sont des peurs irraisonnées et intenses des situations où l’on est exposé au regard d’autrui, par exemple : peur de rougir, peur de trembler, de parler, de paraître, de manger ou de vomir en public, peur des examens, etc ;
  • La dysmorphophobie est une préoccupation concernant un défaut imaginaire de l’apparence physique. Même si un défaut physique est visible, la préoccupation est manifestement démesurée.

Les principaux symptômes des troubles phobiques sont : peur persistante et intense de caractère irraisonné ou excessif, sentiment de honte, repli sur soi, auto-dévalorisation, peur d’être jugé, évitement, obsessions, compulsions.

Pour en savoir plus  voir la Brochure Psycom : Anxiété et phobies (pdf - 208,91 ko)

Qui est concerné ?

Selon l’enquête Santé Mentale en Population Générale (2004) , la phobie sociale toucherait environ 4% de la population adulte, l’agoraphobie 2%.

Comment traiter les troubles phobiques ?

  • Psychothérapies : il existe différentes formes de thérapies qui peuvent bénéficier aux personnes phobiques (les thérapies comportementales et cognitives, la psychanalyse, la psychothérapie psychanalytique, la psychothérapie de groupe). Par ailleurs, se développent également les thérapies virtuelles, qui permettent des mises en situations en 3D ;
  • Médicaments : dans certains cas, les anxiolytiques ou antidépresseurs associés à une psychothérapie peuvent apporter des améliorations.

Où trouver de l’aide ?

Rédaction

Dr. Gilbert Riquier, (Psychiatre, ASM 13) et Aude Caria, (Psychologue, Psycom75), Synthèse réalisée par Marc Oeynhausen à partir de la brochure Psycom « Anxiété et Phobies », Juin 2011.

 

 

Contact

Bibliographie utile



14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek