Psychiatrie: les changements prévus dans le DSM-5 (Manuel diagnostic des troubles mentaux)

 

 

Psychiatrie: les changements prévus dans le DSM-5 (Manuel diagnostic des troubles mentaux)

                               
       
L'American Psychiatric Association (APA) a rendu publique, sur son site internet, une  version préliminaire des critères diagnostiques pour la 5e édition du Manuel  diagnostique et statistique des troubles mentaux (Diagnostic and Statistical Manual of  Mental Disorders), communément appelé DSM (DSM-V). Ce manuel constitue la référence la  plus largement utilisée pour le diagnostic des troubles psychiatriques par les  professionnels de santé dans plusieurs pays.    


  
    
                    Le DSM-V est encore en développement et les révisions proposées ne sont pas finales,  précise Alan Schatzberg, président de l'APA. Les critères proposés sont soumis aux  critiques du public et ils seront revus et raffinés au cours des 2 prochaines années.  Des essais seront menés pour tester certains des critères diagnostiques proposés dans des  situations cliniques. La publication du manuel est prévue pour mai 2013.

Les changements suivants sont notamment proposés:

- Une seule catégorie diagnostique "troubles du spectre autistique" incorporerait les  diagnostics actuels de trouble autistique (autisme), syndrome d'Asperger, trouble  désintégratif de l'enfance et le le trouble envahissant du développement non spécifié.  Cette proposition suscite notamment le mécontentement de groupes représentant les personnes  atteintes du syndrome d'Asperger.

- De nouvelles catégories sont proposées pour les troubles de l'apprentissage.

- Le diagnostic de retard mental serait renommé "déficience  intellectuelle". 

- Les catégories actuelles d' abus de substance et de dépendance à une substance seraient remplacées par une nouvelle catégorie  "addictions et troubles reliés". Cette catégorie inclurait les troubles d'utilisation  de substance avec chaque drogue identifiée dans sa propre catégorie. Éliminer la  catégorie de dépendance permettrait de mieux différencier le comportement de  recherche compulsive de drogue caractéristique de l'addiction et les réponses normales  de tolérance et de sevrage que certaines personnes vivent en utilisant des médicaments  prescrits qui affectent le système nerveux central. 

- Une nouvelle catégorie "addictions comportementales" qui n'inclut pour l'instant que le jeu pathologique est proposée.   L'inclusion d'un diagnostic d'addiction à internet dans cette catégorie a été  considérée mais le groupe de travail a considéré qu'il n'y avait pas de données de  recherche suffisantes. L'addiction à internet est plutôt incluse dans l'appendice des  diagnostics sous étude pour une inclusion éventuelle dans la prochaine édition du  manuel. 

- De nouvelles échelles de risque suicidaire pour les adultes et les adolescents sont ajoutées afin  d'aider à identifier les personnes les plus à risque, avec pour but d'améliorer les  interventions pour un large éventail de troubles mentaux; les échelles incluent des  critères basés sur les recherches tels que le comportement impulsif et l'abus d'alcool  chez les adolescents. 

- Une nouvelle catégorie "syndromes de risque" est considérée. Elle fournit des  informations pour aider les cliniciens à identifier les stades précoces de troubles  mentaux graves comme les troubles neuro-cognitifs ( démence) et la psychose ( schizophrénie et troubles psychotiques). 

- Un nouveau diagnostic, "dérèglement de l'humeur avec dysphorie" ("temper  dysregulation with dysphoria", en attente d'une proposition de traduction) dans la  section des troubles de l'humeur. Ce nouveau diagnostic porte sur la perte de contrôle sévère de  l'humeur et peut aider les cliniciens à mieux différencier les enfants qui ont ces  symptômes de ceux qui ont un trouble bipolaire et un trouble opposionnel avec provocation. Des experts souhaitent que l'ajout de ce  diagnostic contribue à diminuer les diagnostics de trouble bipolaire chez les enfants  qui entraînent des traitements avec des médicaments aux effets secondaires sérieux. 

- Un nouveau trouble alimentaire est ajouté, celui de "binge eating" (hyperphagie) et des critères améliorés sont  proposés pour l' anorexie et la boulimie. Des modifications sont apportés dans la définition des troubles  alimentaires pour souligner qu'ils peuvent se développer à l'âge adulte. 


04/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek