Quand l’enfant est victime d’abus sexuels, il ne le dit pas toujours avec des mots

LES VICTIMES D’ABUS SEXUELS

Les conséquences de l’abus sexuel seront moins importantes si votre attitude est compréhensive lorsque l’enfant se confie. L’enfant victime éprouve toute une gamme d’émotions : tristesse, colère, angoisse ou dépression. Evitez de projeter vos propres sentiments sur lui, pour ne pas renforcer son traumatisme ou son sentiment de culpabilité. Votre enfant n’est peut-être pas prêt, sur le moment, à vous parler de l’agresseur ou des circonstances de l’agression. Il trouvera son équilibre émotif si vous le soutenez sans le harceler de questions.

Quand l’enfant est victime d’abus sexuels, il ne le dit pas toujours avec des mots. Il peut aussi montrer qu’il souffre par son changement de comportement : sachez le regarder !

  • S’il vous en parle, croyez-le et rassurez-le : on sait qu’un enfant ment rarement lorsqu’il se plaint d’un abus sexuel.
  • Vous devez lui affirmer que, dans ce cas, un enfant n’est pas responsable : c’est l’agresseur qui n’est pas " bien dans sa tête ". Assurez-lui qu’il n’est pas coupable et qu’il est maintenant en sécurité.
  • Dites-lui que c’est interdit par la loi et que vous devez le dire à la police pour que l’agresseur soit retrouvé et que cela n’arrive pas aux autres.
  • Parlez-en à ses frères et sœurs, sans dramatiser, et reprenez tous la vie quotidienne normalement.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Ecoutez-le calmement, ne dramatisez pas.
  • Utilisez les mêmes mots que lui pour en parler.
  • Ne restez pas seul : consultez votre médecin de famille, parlez-en à une personne de confiance.

 

TELEPHONE VERT 24h/24

05.05.41.41

Cette brochure a été réalisée à l’initiative du SECRETARIAT D’ETAT A LA FAMILLE, dans le cadre de la campagne interministérielle de prévention des abus sexuels à l’égard des enfants qui associe les ministères de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, de la Justice, de l’Intérieur et de la Défense.

Elle a été conçue et élaborée avec la collaboration du journal

Elle est éditée avec le soutien de la Caisse Nationale de Prévoyance.

La Caisse Nationale de Prévoyance consacre ses actions de mécénat à la santé et la prévention.



06/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek