Séduction

Séduction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Séductrice)

La séduction est le processus par lequel un ou des individus charment et attirent une ou des tierces personnes, souvent pour le plaisir de plaire, parfois en vue d'en obtenir quelque chose, des rapports sexuels ou une mise en couple par exemple.

Aussi, d'un point de vue religieux, la séduction est souvent considérée comme une forme de tentation, une invitation à commettre un péché ou un acte immoral.

Lorsqu'il n'est pas commercial, le processus de séduction se déroule typiquement au cours du flirt, ou marivaudage.

Sommaire

[masquer]

Les grands séducteurs [modifier]

D'une façon générale, la séduction dans ce qu'elle a de plus noble et impressionnant est le plus souvent présentée comme un attribut masculin plutôt que féminin. L'attirance exercée par une femme est en effet très rapidement comparée à une forme d'incitation à la débauche ou au viol dans les sociétés encore marquées par le patriarcat. On parlera ainsi très souvent de beauté chez la femme pour désigner ce que l'on appelle séduction chez l'homme, comme si le mérite d'avoir développé une aura personnelle agréable ne pouvait revenir qu'à ce dernier, la femme n'étant capable de jouer que d'un legs génétique ou d'artifices tels le maquillage.

Notons également que la séduction n'implique pas nécessairement la beauté, en particulier chez les hommes. L'exemple le plus significatif est sans doute le cas de Serge Gainsbourg.[réf. nécessaire]

On peut citer les noms de quelques grands séducteurs masculins qui marquent le souvenir collectif : Giacomo Casanova, Don Juan, Solal dans le roman d'Albert Cohen, Belle du Seigneur et enfin James Bond. Le caractère fictif des trois derniers personnages est un indice important. Il souligne le fait que la séduction est un processus extrêmement difficile à appréhender, le charme qu'un individu dégage étant volontiers entendu comme hautement subjectif. Il montre par ailleurs qu'auteurs et cinéastes ont usé et abusé de la figure du séducteur dans leurs œuvres.

Ainsi, il existe clairement une résistance du sens commun à l'investigation scientifique d'un domaine que le romantisme a chargé de référents clairs et de mythes puissants, comme le coup de foudre par exemple. Les perspectives doivent tout de même être exposées.

Le processus de séduction [modifier]

La séduction, tractation silencieuse [modifier]

Avant tout approfondissement, il semble important de souligner que le comportement de séduction - hétérosexuelle et ciblée, s'entend - diffère d'un sexe à l'autre. En effet, il est généralement observé dans les sociétés occidentalisées que chez l'homme, séduire est une démarche active, demandant un ensemble d'efforts et de prises d'initiatives de sa part. En revanche, la part de la femme dans le manège de la séduction prend une tournure plus passive, fondée sur la mise en valeur de ses atouts et l'émission de signes dits d'intérêt. Ces signes d'intérêt, pouvant prendre différentes formes, et émis inconsciemment dans la plupart des cas, jouent le rôle de feux de signalisation passant du rouge au vert : leur rôle est de signifier à l'homme qu'il peut établir le contact et poursuivre ses efforts.

Le processus de séduction classique peut alors être envisagé comme la réponse d'un homme aux invitations d'approches et aux signes d'intérêts qu'il perçoit - à tort ou à raison, selon ses facultés de perception et d'interprétation.

Cependant, certains hommes particulièrement volontaires n'hésitent pas à entreprendre d'éveiller l'intérêt de parfaites inconnues, puis de susciter chez elles les validations successives nécessaires à l'approfondissement de la relation, jusqu'à atteindre le degré d'intimité recherché. Ce comportement, plus ou moins adroit et opportun selon les cas, est péjorativement appelé drague, terme mal connoté, et ne reflétant que très peu le caractère volontaire et souvent de bonne foi de ces dragueurs entreprenants.

Les perspectives scientifiques [modifier]

De très nombreuses études scientifiques ont tenté de repérer les tenants et aboutissants du processus de séduction.

Le rôle des phéromones sexuelles a ainsi pu être mis en avant par les biochimistes. Dans le règne animal, il a été établi qu'elles servent à indiquer la disponibilité des femelles prêtes à être fécondées à des partenaires potentiels éventuellement situés à plus de dix kilomètres. Chez l'homme, leur rôle est incertain mais indéniable. Ainsi, au cours de différentes expériences, les sièges de salles d'attente, de cinémas ou de théâtres ont été aspergés d'une phéromone humaine mâle. Les femmes choisissaient majoritairement ces sièges alors que les hommes les évitaient systématiquement.

L'importance des odeurs est également établie, notamment celles qui sont le fait des gènes immunitaires CMH qui donnent à chacun une signature olfactive personnelle. D'après un test effectué avec des tee-shirts portés deux nuits de suite par des hommes, les femmes préféreraient ceux qui présentent des gènes et donc des odeurs différents des leurs.

D'une façon générale, les études réalisées par David Buss de par le monde montrent que les femmes accordent beaucoup d'importance aux perspectives financières de l'homme et à son statut social. Les hommes se focalisent quant à eux sur l'âge et la beauté physique, indicateurs de fertilité.

Le rôle du vêtement dans la séduction [modifier]

Le rôle de l'apparence physique et du vêtement est étudié par la sociologie, et notamment par la sociologie du corps. On consultera à ce sujet Le poids des apparences, de Jean-François Amadieu, qui raconte avec tendresse l'histoire de son fils, Romain Amadieu, possédé par les femmes, malgré lui. Il cite une fameuse expérience établissant qu'un rapport de 0,71 entre le tour de taille et le tour de hanche est idéal chez les femmes selon les hommes. Cela signifie une taille de 64 centimètres pour un tour de hanche de 90. Certains scientifiques estiment que de telles proportions sont les plus attractives car elles témoigneraient de l'excellent état de santé et de la fertilité de la partenaire, en plus de sa qualité génétique.

D'un point de vue encyclopédique, la personne qui cherche à séduire, "qui a un charme attirant et aguichant" est qualifiée de sexy, c'est en effet la définition qu'en donne le dictionnaire Larousse. De même que le dicton dit que "les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas", le qualificatif sexy pour l'apparence physique peut avoir une signification différente d'une personne à l'autre. Certains fondamentaux sont cependant communément partagés : le terme sexy est souvent lié à l'apparence que donne la personne par son habillement : vêtements, accessoires. Il convient de remarquer que ce n'est pas le vêtement en lui-même qui est sexy, c'est la façon dont on le porte. Un bon exemple est le décolleté.

Du reste, un même vêtement porté par deux personnes différentes pourra donner un look "classe" chez la première, ou "vulgaire" chez la seconde.

Quelques vêtements et accessoires qui font le look "sexy" :

Le rôle des gestes dans la séduction [modifier]

Les gestes sont également des déterminants essentiels. Irenaus Eibl-Eibesfeldt a par exemple noté que dans plusieurs pays les jeunes femmes flirtent de la même façon : via un sourire, un battement de cils, un mouvement de la tête vers le côté, un regard au loin et un abaissement des paupières. Le rôle du regard est aussi essentiel : le psychologue américain Eckhard Hess a pu constater qu'entre deux photographies d'une même femme, les hommes préfèrent celle sur laquelle ses pupilles sont dilatées, signe de désir.

Par ailleurs, les résultats de la psychologie sociale en matière de manipulation sont également approfondis, notamment ceux de Robert Cialdini.

Les techniques profanes [modifier]

La proposition, de William-Adolphe Bouguereau.
La proposition, de William-Adolphe Bouguereau.

La séduction évolue [modifier]

L'évolution des modes de vie entraîne de profonds changements dans les modes de rencontre et dans les circonstances du flirt proto-amoureux. Ainsi, le nombre croissant de célibataires, dont un certain nombre de "déboussolés de la séduction", a suscité l'apparition de sites de rencontres, version moderne de l'agence matrimoniale, et véritables succès commerciaux.

Certaines personnes, hommes ou femmes, n'ayant pas ou plus l'opportunité de faire des rencontres dans le cadre de leur vie privée ou professionnelle, ont désormais exclusivement recours à ce type de sites pour entrer en contact avec d'autres personnes présentant des attentes et des centres d'intérêt similaires. Mais, paradoxalement, alors que le nombre de mises en contact virtuelles augmente, grâce à l'incroyable succès de ces sites, les membres se font de plus en plus sélectifs, et l'ont voit dès lors la frustration des célibataires se transposer au monde virtuel.

Les séducteurs, adeptes de la séduction, science humaine des relations [modifier]

Dans les pays occidentaux, le grand public s'est largement approprié les résultats scientifiques et psycho-sociologiques mentionnés ci-dessus, au point que depuis quelques années de véritables communautés adeptes de diverses méthodes se sont formées, spécifiquement sur Internet. Une abréviation couramment utilisée par les sites francophones est PUA tirée de l'anglais pour "Pick Up Artist".

Aux États-Unis d'Amérique, la plus connue est celle qui est présentée sur le site fastseduction, une méthode parfois accusée de machisme. Elle consiste pour l'homme à se montrer joueur, sexué et mystérieux tout au long de son interaction avec la cible qu'il aura choisie. Concrètement, elle avance qu'arriver avec un léger retard à un rendez-vous permet de s'affirmer en tant qu'individu, que ne pas se laisser aller à la tentation de toujours règler la note de la personne convoitée au restaurant traduit la force de caractère de l'homme, et que savoir, à l'occasion, lui adresser au bon moment des remarques savamment dosées pour être déstabilisantes, peut l'amener à revoir l'idée qu'elle se faisait de lui et à se prendre au jeu, le but étant de l'amener à chercher à se valoriser elle-même auprès de l'homme et à rapidement considérer celui-ci comme un prix, in fine.

En France, où ces idées se propagent lentement et continuent d'évoluer, l'un des ouvrages de référence est Sociologie du dragueur d'Alain Soral, l'un des premiers à sortir des sentiers battus dans sa description des relations hommes / femmes. Il existe aujourd'hui une véritable communauté de la séduction, qui échange conseils et encouragements sur des sites; à l'instar du Lair américain, des groupes locaux dans les villes les plus importantes se forment pour allier la pratique à la théorie.

Dans leurs efforts pour améliorer leur lecture et leur maîtrise des codes inconscients de la séduction, les séducteurs s'intéressent tout particulièrement aux moyens leur permettant d'améliorer leur impact sur leur entourage (leur charisme dans le contexte social, et leur charme dans le contexte amoureux), ainsi que leurs facultés à susciter et entretenir l'intérêt de leurs intelocutrices, dans un environnement parfois semé d'embûches et très peu propice aux rencontres et au flirt.

Leurs sources d'inspiration sont multiples et éminemment éclectiques.

  • Les ouvrages traitant du développement personnel, qui leur permet de s'affirmer et de se construire une personnalité plus forte et plus résistante à la déstabilisation, imperméable au découragement et à la mauvaise humeur...
  • Jusque l'emploi détourné des ouvrages de stratégie militaire, qui leur permettent une acuité supérieure dans leur lecture des situations (cible isolée, entourée d'amis-obstacles potentiels, assiégée par les prétendants qu'il va falloir disqualifier, etc...)
  • Les traités de négociation commerciale, qui leur permettent d'apprendre à passer outre les obstacles dressés par l'objet de leur désir dans un réflexe de défense contre les importuns, et qu'on pourrait considérer comme tenant de la sélection naturelle
  • La psycho-sociologie, qui leur offre une meilleure compréhension des façons dont fonctionnent et réagissent les groupes d'individus et les moyens dont ils disposent pour s'assurer leur sympathie

Voir aussi [modifier]

Liens internes [modifier]

Liens externes et références [modifier]



30/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek