Sergio Leone

Sergio Leone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sergio Leone
Naissance : 3 janvier 1929
Rome, Italie
Décès : 30 avril 1989 (à 60 ans)
Rome
Nationalité :  Italie
Profession : réalisateur

Sergio Leone, réalisateur italien né le 3 janvier 1929 à Rome (Italie), décédé le 30 avril 1989 à Rome (alors qu'il préparait un film sur la bataille de Stalingrad). Fils de Vincenzo Leone dit Roberto Roberti (pionnier du cinéma italien) et de l'actrice Bice Waleran.

Sommaire

[masquer]

Biographie [modifier]

Il commence sa carrière comme de nombreux réalisateurs italiens de son époque. Il réalise (ou co-réalise) d'abord des péplums (Le Colosse de Rhodes). Ensuite, alors que le western américain est en plein déclin, il participe au développement du western spaghetti (ou western italien ; il déclarait cependant : « Ce mot de spaghetti-western, c'est un des plus cons que j'ai jamais entendus de ma vie »), d'abord sous le pseudonyme à consonance américaine Bob Robertson (l'américanisation du nom est monnaie courante à l'époque pour les réalisateurs désirant percer aux États-Unis d'Amérique) puis sous son vrai nom. Ce pseudonyme a une signification puisque cela signifie Bob fils de Robert en référence à son père, le réalisateur Roberto Roberti.

Son style s'impose en quatre westerns devenus les représentifs du genre : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la brute et le truand (tous trois avec Clint Eastwood, qui débute ainsi sa carrière) et Il était une fois dans l'Ouest.

Le style Leone :

  • Le format de pellicule (Cinémascope)
  • La grande profondeur de champ (utilisation de focales courtes)
  • Gros-plans extrêmes (scènes de duel), souvent sur les seuls yeux d'un personnage
  • Les travelings arrière (d'un détail au plan d'ensemble)
  • Temps étiré : de nombreuses scènes d'observation longue, tendue et sans dialogue entre duellistes
  • Regard cru sur l'Ouest américain (les héros sont des personnages antipathiques a priori, sales, méchants)
  • Musique omniprésente (Ennio Morricone), souvent indispensable comme dans les scènes d'observation citées ci-dessus.
  • Thématiques asociales : misogynie, individualisme exacerbé, cupidité maladive, apologie de la vengeance

La trilogie de l'homme sans nom [modifier]

Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la brute et le truand sont les trois films réalisés par Sergio Leone en 1964, 1965 et 1966 qui composent « la trilogie de l'homme sans nom » ; on l'appelle aussi parfois « la trilogie du dollar », car le personnage principal qui traverse la trilogie, interprété par Clint Eastwood, n'y est presque jamais nommé : étant à lui seul un personnage archétypique, il est immédiatement reconnaissable et n'a donc pas besoin de nom. Toutefois, on peut noter que dans le scénario de Et pour quelques dollars de plus, Clint Eastwood joue le personnage du « Manchot » (Manco dans la version anglaise), et dans Le Bon, la brute et le truand, Clint Eastwood est nommé « Blondin » (Blondy en anglais) par Eli Wallach. Ces démominations peuvent être prises pour des surnoms, bien que Clint Eastwood ne soit pas particulièrement manchot ni blond dans ces deux films.

Pour une poignée de dollars est un remake du film Yojimbo d'Akira Kurosawa (Le Garde du corps). L'histoire, presque point par point, est transposée du Japon féodal dans un univers western.

La trilogie "histoire de l'Amérique" [modifier]

Cette trilogie retrace trois passages importants de l'Histoire. Le premier, c'est la conquête de l'Ouest, que l'on retrouve dans le film Il était une fois dans l'Ouest. Dans le film Il était une fois la révolution, les protagonistes se retrouvent en pleine révolution mexicaine (1913). Puis, le dernier volet, Il était une fois en Amérique, où l'on dépeint l'Amérique du temps de la prohibition et l'avènement du gangstérisme.

Cette trilogie devait être liée à la précédente de part la première scène de Il était une fois dans l'Ouest. En effet, les trois personnages qui accueillent Charles Bronson à sa sortie du train devaient être interprétés par Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach. Cependant Eastwood, dans un souci de carrière professionnelle, ne souhaitait pas mourir dès la première scène du film, Sergio Leone n'a pas pu poursuivre cette idée malgré l'accord des deux autres comédiens.

En 2004 la revue italienne de cinéma "Ciak" a publié son dernier projet A Place Only Mary Knows, écrit avec Luca Morsella et Fabio Toncelli, une histoire sur la Guerre civile américaine.

Filmographie [modifier]

Réalisateur [modifier]

Producteur [modifier]

Bibliographie [modifier]

  • "Conversation avec Sergio Leone" de Noël Simsolo
  • "Sergio Leone" de Gilles Cèbes
  • "Sergio Leone" de Gilles Gressard

Liens externes [modifier]



27/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 101 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek