Sexualité humaine

Sexualité humaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sexologie et sexualité
Sexualité
Sexualité humaine
Amour - Libido
Rapport sexuel - Position
Genre sexuel - Jouet
Aspects sociaux
Éducation
Pornographie - Prostitution
Agression et Discrimination
Infractions sexuelles
Littérature - Cinéma
Mythologie - Religion
Santé
Contraception - Avortement
Impuissance - Frigidité
Circoncision - Excision
MST
Sexologues
Ellis Havelock - Forel Auguste
Kinsey Alfred - Leleu Gérard
Reich Wilhelm - Robert Jocelyne
William Masters et Virginia Johnson
Méta
Le projet sexologie
Participez !

La sexualité humaine représente l'ensemble des comportements qui concernent la satisfaction des besoins et désirs sexuels. La complexité de la sexualité humaine est lié aux multiples formes de pratiques et d'orientations sexuelles ainsi qu'à la variété des lois légales et des normes sociales qui la régisse. Cette réalité fait de la sexualité humaine un domaine d'enjeux sociaux tel que la procréation, la santé, le plaisir, les lois, les tabous, l'amour et de nombreux autres. La science qui étudie la sexualité humaine et ses troubles est la sexologie.

Sommaire

[masquer]

Orientations sexuelles [modifier]

L'orientation sexuelle décrit une attirance sexuelle dominante envers un type de personne, d'animal, d'objet ou de comportement, en fonction de certains critères précis (sexe, âge, apparence, etc.).

Les principales orientations [modifier]

L'orientation sexuelle la plus fréquemment avouée est l'hétérosexualité, c'est-à-dire l'attirance sexuelle pour le sexe opposé. Jusque vers le milieu du XXe siècle, c'était la seule orientation admise comme étant dans la norme par la plupart des sociétés humaines, les autres étant qualifiées de maladie ou de perversion. Les personnes n'étant pas dans la norme sont souvent victimes d'ostracisme ou de persécutions. Il a existé toutefois quelques exceptions dans certaines civilisations — voir par exemple la partie historique de l'article pédérastie.

Dans les sociétés occidentales, l'orientation sexuelle pour le même sexe que soi, c'est-à-dire l'homosexualité, est de plus en plus communément admise comme tout aussi normale que l'hétérosexualité. Par extension, il en va de même de la bisexualité, ou attirance envers les deux sexes. Par ailleurs, l'asexualité, qui désigne le fait de n'avoir aucune attirance sexuelle, est de plus en plus reconnue comme une orientation normale.

Le transsexualisme n'est pas une question d'orientation sexuelle mais une question d'identité de genre. Un(e) transsexuel(le) peut très bien être hétérosexuel(le), homosexuel(le), bisexuel(le), ou encore asexuel(le). Le transsexualisme n'a aucune incidence sur la sexualité d'un être humain. L'identité du genre se détermine lors de la petite enfance, quand l'individu n'est pas encore socialisé et donc pas soumis aux normes et valeurs de la société.

Orientations et attirances sexuelles autres [modifier]

Les autres attirances sexuelles que les quatre citées ci-dessus, qui peuvent parfois être qualifiées d'orientation lorsqu'elles sont majoritaires chez une personne, sont plus souvent jugé comme étant hors des normes acceptés. Elles sont alors généralement classées dans les paraphilies. Certaines sont jugées déviantes ou perverses, selon le lieu et l'époque: en fonction des législations, leur mise en application peut être considérée comme délictueuse ou criminelle. Les lois et les normes sociales entourant l'orientation et l'attirance sexuelles tendent à varier selon les cultures.

Voir aussi paraphilie et la catégorie pratique sexuelle.

Identité de genre [modifier]

La représentation du nu et de la sexualité humaine sous l'influence du christianisme : le cache-sexe.Peinture Renaissance de Hans Baldung.
La représentation du nu et de la sexualité humaine sous l'influence du christianisme : le cache-sexe.
Peinture Renaissance de Hans Baldung.

Le « genre social » est l'identité construite par l'environnement social des individus, c'est-à-dire la « virilité » ou la « féminité », que l'on peut considérer non pas comme des données « naturelles », mais comme le résultat de mécanismes extrêmement forts de construction et de reproduction sociale, au travers de l'éducation. Elle à traits aux comportements, pratiques, rôles attribués aux personnes selon leur sexe, à une époque et dans une culture donnée.

Pratiques sexuelles [modifier]

Les pratiques sexuelles sont diverses et n'impliquent pas nécessairement le coït et peuvent être pratiqués seul, contrairement aux rapports sexuels qui inclus par définition, deux ou plusieurs personnes. Les pratiques sexuelles peuvent causer nombres de maladies transmissibles via des rapports sexuels. Des méthodes de protections sont disponibles afin de diminuer les risques. Il existe aussi des méthodes de contrôle des naissances, en lien avec les pratiques sexuelles

Pratiques diverses [modifier]

Il existe une multitude de pratiques sexuelles, pouvant être réalisé seul, à deux, ou en groupe. Ces pratiques peuvent être de l'ordre de la masturbation, du coït, du fétichisme, des jeux de rôle sexuels. Ces pratiques peuvent se voir exercées pour des raisons religieuses, par goût de l'expérience ou simplement par plaisir. Il arrive parfois qu'une pratique sexuelle en particulier devienne le moyen exclusif de parvenir à l'orgasme, jusqu'à créer un trouble de la sexualité pour la personne.

Contrôle des naissances [modifier]

Troubles de la sexualité [modifier]

Commerces liés [modifier]

Voir aussi [modifier]

Articles connexes [modifier]

commons:Accueil

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Catégorie:sexe.

Bibliographie [modifier]

  • Michel Foucault,
    • La volonté de savoir. Histoire de la sexualité, I (1976)
    • L'usage des plaisirs. Histoire de la sexualité, II (1984)
    • Le souci de soi. Histoire de la sexualité, III (1984)


31/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek