Thérapie cognitive et comportementale ou TCC (définition)

 

Thérapie cognitive et comportementale ou TCC (définition)

1/01/2010

Dictionnaire > Psychiatrie générale

Quʼest-ce quʼune thérapie comportementale et cognitive ? Sans y répondre de manière pleine et entière, voici les principaux éléments à connaît
La littérature regorge de livres et de manuels qui traitent de la TCC, nous ne chercherons pas donc à définir cette forme de thérapie dʼune manière exhaustive. En revanche, nous utiliserons des mots simples et des exemples précis, afin de satisfaire votre curiosité et de vous aider à mieux comprendre les articles ou les ouvrages qui portent sur la TCC.

Quʼest ce quʼune TCC ?


Avant dʼaller plus loin, tentons de définir cette fameuse TCC :
  • Elle fait partie des psychothérapies, dont la plus connue demeure la "psychanalyse" ou plus correctement la psychothérapie dʼinspiration analytique

  • Ses fondements sont scientifiques

  • Ses références théoriques sont les neurosciences

  • Elle est destinée à aider les personnes présentant des problèmes à les identifier précisément et à les résoudre

  • Elle comprend une élaboration dʼobjectifs à atteindre, en fonction des problèmes identifiés

  • Elle utilise des techniques thérapeutiques présentant des principes clairs et précis

  • Elle est basée sur du bon sens et elle est destinée à vous aider à développer le vôtre

  • Elle a fait ses preuves en terme dʼefficacité

  • Elle appréhende lʼindividu notamment en fonction de 3 dimensions : comportementale (ce que lʼon fait), cognitive (ce que lʼon pense) et émotionnelle (ce que lʼon ressent)

  • Elle porte autant sur le changement du comportement (à travers lʼapprentissage de nouveaux comportements) que sur la modification des pensées erronées


Mais que signifient donc les termes : Comportementale et Cognitive ?


Lʼadjectif "comportemental" fait référence aux comportements. Un comportement comprend tout ce que vous faîtes ou ne faîtes pas. Cela englobe aussi ce que vous dîtes ou ce que vous évitez de dire, la manière dont vous agissez, dont vous résolvez une situation ou évitez de le faire etc.

Quant à lʼadjectif cognitif , il est en rapport avec les cognitions qui sont vos processus mentaux. Cela inclut tout ce qui se passe au niveau de votre activité mentale comme par exemple, la pensée, le discours intérieur, les images, les souvenirs, les croyances etc.

Lʼimpact du comportemental et du cognitif


Selon les théories de la TCC, les dimensions comportementale et cognitive ont un impact sur vos émotions.
Si lʼon se positionne du côté cognitif pour vous aider â envisager un problème, un des principes de base serait que les émotions que nous ressentons sont tributaires de la manière dont notre esprit interprète la situation dans laquelle nous nous trouvons : dis-moi comment tu interprètes le monde, je te dirai ce que tu ressens ?

Prenons un exemple pour illustrer lʼimpact du cognitif (=la pensée), sur lʼémotionnel (=notre ressenti) :

Bruno reçoit un courrier "recommandé" (Ceci est la Situation, le contexte ou le déclencheur). Tout dʼun coup, il se sent très anxieux (Cʼest lʼEmotion). Son coeur se met à battre la chamade et une tension envahit son corps (Ce sont les Sensations physiques, souvent associées aux émotions, sans distinction). Il rentre chez lui et se met à faire les 100 pas (le Comportement).

En TCC, Bruno apprendra à modifier ses pensées. Il recherchera les pensées souvent automatiques (eh oui,elles ne sont pas réfléchies ; souvent, elles sont tellement ancrées en vous que vous ne réalisez même pas leurs présences) responsables de son anxiété soudaine (qui a engendré son attitude), les identifiera, repérera les mécanismes qui les ont déformées et les remplacera par des pensées plus adaptées

Les Pensées (ce quʼil sʼest dit au moment où il a vu la lettre et lʼinterprétation ou le sens que Bruno lui a donné ) est : "Quʼest-ce que jʼai encore fait ? Si je dois encore de lʼargent aux impôts, cʼest la cata ; Quʼest-ce que je vais devenir ? De toutes façons, jʼai toujours été un looser, il nʼy a donc pas de raisons que ça change aujourdʼhui".

Mais avant de clore cette petite synthèse, il est important de savoir que la dominante de la TCC (comportementale ou cognitive) dépend du problème que le patient présente. Dans certains troubles comme le TOC (trouble obsessionnel cognitif), nous nous concentrons plus sur le comportemental que sur les interprétations subjectives (même si celles-ci sont non négligeables).

En revanche, la meilleure façon de comprendre une TCC qui reste spécifique au trouble et au patient, est de lire en détails les dossiers qui vont suivre (et qui vont porter sur des thérapies portant sur des problèmes spécifiques).

Je terminerai, avec un mini ABC de la TCC, qui porte sur lʼexplication du jargon de base de la TCC qui vous servira de guide dans vos futures lectures :

  • Analyse fonctionnelle

Cʼest lʼanalyse lors des premières séances de TCC, des facteurs à lʼorigine du développement du trouble que vous présentez ainsi que lʼanalyse des facteurs qui font que votre trouble se maintient toujours actuellement.

  • Contrat thérapeutique

Cʼest le contrat que vous élaborez avec votre thérapeute TCC, avant le démarrage de vos séances thérapeutiques â proprement parler. Il définit clairement les objectifs de votre thérapie ainsi que les techniques qui seront utilisées pour y aboutir.

  • Désensibilisation

Cʼest une technique comportementale qui consiste à sʼexposer à lʼobjet de sa phobie. Elle se peut se faire en imagination ou dans la réalité. Elle se base sur le mécanisme de lʼhabituation.

  • EPR

Lʼexposition et prévention de réponse est une technique comportementale principale dont lʼobjectif est la modification du comportement que vous adoptez pour résoudre vos problèmes, qui ne fait en réalité que lʼaugmenter pose problème (comme par exemple les compulsions ou les rituels que lʼon trouve dans les TOCS). Lʼobjectif de lʼexposition à lʼobjet de votre anxiété est la réduction de lʼanxiété relative à la situation

  • Habituation

Lʼexposition se base sur le phénomène de lʼhabituation qui est un processus naturel à travers lequel notre système nerveux sʼhabitue aux stimuli autant psychologique que psychologique, si on sʼy expose dʼune manière répétée et prolongée. Plein dʼexemples peuvent illustrer ce phénomène comme quand vous plongez dans une piscine par exemple. Lʼeau vous paraît très froide au début, puis si vous y restez dans lʼeau durant quelque temps, les sensations de chair de poule et de froid diminuent graduellement et lʼeau froide paraît de plus en plus chaude. Il est certain que ce nʼest pas lʼeau qui sʼest réchauffé mais notre corps qui sʼy est habitué.

  • Questionnement socratique

Cʼest une technique qui consiste à poser des questions de telle sorte quʼelles poussent les personnes à trouver la réponse par elles-mêmes.

  • Relaxation par le contrôle respiratoire

Cʼest une technique de relaxation simple qui se base sur la respiration naturelle. Elle consiste en prendre une lente et profonde inspiration par le nez en gonflant le ventre et à expirer par le nez ou la bouche en rentrant le ventre. Elle permet une meilleure oxygénation et entraîne une diminution de la tension.

  • TRC

Technique de restructuration cognitive qui consiste à prendre conscience des mécanismes de distorsion de notre mental et â modifier notre manière de penser pour améliorer notre état émotionnel. Elle se base sur le traitement cognitif de lʼinformation selon lequel chaque individu face à une situation donnée lʼinterprète dʼune manière personnelle en lui donnant une signification, engendrant ainsi une émotion. Quand lʼinterprétation est biaisée/déformée, les émotions qui lui sont relatives sont source de souffrance pour lʼindividu.


10/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek