Traitement de la dépression: millepertuis, compléments, luminothérapie et autres sont-ils efficaces?

 

 

Traitement de la dépression: millepertuis, compléments, luminothérapie et autres sont-ils efficaces?

 

 

 

                               
       
Une étude, publiée dans le Journal of Affective Disorders, a vérifié l'efficacité de divers traitements alternatifs pour la dépression.

Marie-Josée Filteau, chercheure en psychiatrie de l'Université Laval (Québec), et ses  collègues du Canadian Network for Mood and Anxiety Treatments ont analysé les études  fiables portant sur les diverses thérapies alternatives publiées de 2000 à 2008  inclusivement. 

     La luminothérapie s'est révélée efficace pour le traitement de la dépression  saisonnière. Une exposition quotidienne d'une trentaine de minutes à la lumière d'une  lampe spécialement conçue à cette fin — émettant environ 10000 lux, alors que  l'éclairage artificiel d'une pièce normale est de 200 lux — produit des effets  notables après une à trois semaines.    


  
    
                    Le millepertuis sous forme de comprimés s'avère aussi efficace comme traitement principal contre la dépression légère ou modérée. IL serait  aussi efficace comme traitement complémentaire dans les cas de dépression majeure. Il interagit toutefois négativement avec certains médicaments, notamment des anticoagulants, des antibiotiques et des contraceptifs oraux, indiquent les auteurs.

    Par ailleurs, l'exercice physique, le yoga, les oméga-3 et le SAM-e (nom commercial  d'un complément composé de S-adénosyl-L-méthionine) ont aussi démontré certains effets  positifs contre la dépression, mais pour diverses raisons, ils devraient être utilisés comme traitements complémentaires seulement, analysent les auteurs. 

Les preuves soutenant l'efficacité de la DHEA, de l'acide folique (vitamine  B9), du tryptophane (un précurseur de la sérotonine) ou des  autres nutraceutiques ou plantes médicinales sont minces ou absentes.

    Bien que certaines thérapies alternatives aient du potentiel dans le traitement de la  dépression, les auteurs estiment que les variations dans la qualité des produits ainsi  que le manque de données sur leurs effets à long terme et sur leurs interactions  potentielles avec les médicaments freinent encore leur utilisation dans un contexte  médical.

Psychomédia avec source:
Au fil des événements, Université Laval


05/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek