Troubles des conduites alimentaires

 

Troubles des conduites alimentaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les troubles des conduites alimentaires - TCA - (ou troubles des "comportements" alimentaires) se caractérisent par un trouble en rapport à l'alimentation.

Cette psychopathologie de formes diverses et variées se présente chez le nourrisson, les adolescents surtout filles mais aussi garçons, chez les adultes et les personnes âgées. Elle peut être reliée à un autre trouble psychique comme les dépressions, les psychoses (délire d'empoisonnement) ou elle traduisent un fonctionment borderline et/ou addictif.

Les TCA sont à distinguer d'affections organiques telle par exemple la véritable anorexie qui est un trouble strictement médical.

En clinique, ces différentes formes se présentent soit de manière isolées soit mixtes :

Les TCA peuvent être transitoires ou durables et alors parfois devenir invalidants, engendrant même un risque vital (en particulier pour l'anorexie mentale).

Les traitements de ces troubles sont effectués en collaboration entre par exemple le pédiatre, le pédo - psychiatre ou - psychologue, ils comprennent généralement des aspects psychothérapeutiques, éducatifs (comportementaux), diététiques et médicaux. Les traitements mobilisent de surcroît souvent l'entourage, famille, conjoînts/tes, etc.

Sommaire

[masquer]

Origine [modifier]

Les troubles de l’alimentation sont une conséquence de troubles psychiques souvent inconscients variés Ils se manifestent par exemple par une préoccupation tyranique du poids, ou au contraire à une négligence totale du corps ou encore à des attitudes qui ressemblent aux auto-mutilations. Ils comportent parfois une dimension suicidaire à laquelle le spécialiste consultant doit particulièrement veiller. Les enjeux psychiques de ces symptômes doivent être apprécisés et évalués en fonction de la personne qui en souffre et son histoire, celle de son environnement y compris l'environnement de la petite enfance et d'évènements déclenchants de la symptomatologie. La seule présence - ou absence - d'un symptôme ou d'un autre ne suffit pas pour établir un diagnostique différentiel.

La mode de minceur, les mauvaises habitudes alimentaires, les phénomènes d'imitation entre adolescents - et autres facteurs socio-culturels - jouent un rôle certain mais qu'il est difficile d'apprécier et qui de toute façon est assez peu pertinent dans les prises en charge.

Voir aussi [modifier]

Bibliographie [modifier]

Liens externes, témoignages grands publics [modifier]




13/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek