Votre enfant doit-il être performant

Votre enfant doit-il être performant ?

image

Certes à l’heure actuelle, la réussite professionnelle l’emporte sur des valeurs plus traditionnelles  : altruisme, quête de soi, avoir la Zen attitude …

Seule semble compter la performance et le futur statut social de l’individu. De ce fait, de nombreux parents vivent avec cette angoisse ( qu’il rejette sur leur enfant) de l’avenir professionnel de leur enfant.

Angoisse d’autant plus marquée que cette réussite scolaire, puis professionnelle est fortement corrélée à l’épanouissement personnel ( dans un 1er temps !).

Alors, votre enfant doit-il être performant ?  Seuls les performants réussissent dans la vie ?

Il ne faut pas nier la corrélation entre  l’importance d’un bon cursus scolaire au regard des difficultés de l’emploi. Cependant, la corrélation n’est pas toujours présente.  Alors …

33 Qui réussit ?

- Certains vont réussir via les diplômes universitaires, des grandes écoles, 

- d’autres par un talent spécifique,

- d’autres par vocation,

- d’autres ont su tirer partie des avantages des métier manuels, des filières techniques,

- d’autre par hasard ?

Il n’ y a donc pas un seul chemin qui mène à ROME !

image

—–

33 Quel lien entre vos croyances parentales et la démotivation de votre enfant ?

Qui n’a pas essayé de stimuler son enfant en fonction de ses propres rêves ?

Qui n’a pas martelé la tête de son enfant des principes suivants.

FlechesDroite32x32-004 Il doit faire le plus d’études possibles :

‘’Sois un bon élève et va le plus loin possible dans tes études. ‘’

‘’ Avec de longues études tu auras un bon métier’’

 

FlechesDroite32x32-004 Les filières techniques à court terme ne sont pas intéressantes :

Eh oui, les professions médicales, libérales, les fonctions prestigieuses sont davantage prisées par les parents; ils préfèrent parler ‘’grande école ‘’.

FlechesDroite32x32-004 Les filières scientifiques, c’est l’avenir :

Combien de victimes du mythe du bac S ?

Qui a été fortement stimulé par ses parents à faire ce bac S ?

Mais sachez, tout bon parents que vous êtes :

- que l’esprit scientifique n’est pas l’apanage de tous,

- qu’il existe des potentiels de très haut niveau dans d’autres filières, courtes ou pas, spécialisée sou pas.

Résultats : de nombreux élèves peinent dans cette filière car leur esprit n’est tout simplement pas scientifique.

Que va donner par la suite un bas S

arraché avec difficulté ?

FlechesDroite32x32-004 Notre enfant , notre espoir !

Espoir pour enfin réaliser nos rêves !

Espoir pour calmer l’angoisse de l’avenir !

Didier Pleux insiste bien sur ce fit : “ Ne gommons pas le tempérament de notre enfant pour qu’il devienne un quelconque zombie performant mais cherchons à mieux le connaitre pour harmoniser nos envies et son potentiel. “

image

On aurait tort de croire que les paroles s’envolent. Il est des mots qui s’attaquent à l’intégrité même de la personne. Les injonction parentales (paroles ou menaces proférées par les parents) peuvent être perçues par les enfants, inconsciemment, comme des ordres.

image

Faites donc attention à vos projections parentales à moins qu’elles correspondent au talent de votre enfant.

33 Plutôt que d’évaluer son QI, apprenez à mieux connaitre votre enfant pour un meilleur épanouissement.

Qu’il soit en difficulté scolaire ou pas, la question de l’orientation arrive très vite ! Encore plus vite, si l’échec scolaire est présent.

Alors n’attendez pas la convocation des professeurs, l’échéance fatidique pour mieux connaitre votre enfant afin de mieux l’orienter et ne pas le mettre sur une voie de garage.

FlechesDroite32x32-004Intéressez-vous à ses centres d’intérêts :

Il est primordial d’évoquer les centres d’intérêts de votre enfant car ils ont un impact non négligeable sur sa motivation.

En effet, enfant ou adulte, les gens se motivent quand il existe une équation entre :

- leur centre d’intérêt,

- leurs études scolaires,

- leur cursus professionnel,

- leurs loisirs.

 

FlechesDroite32x32-004 Les différents centres d’intérêt selon la classification de Holland.

Dans nos cultures occidentales, les enfants et adultes peuvent être classés en 6 types :

- les réalistes : ils aiment construire, inventer et réparer comme les ingénieurs, les électriciens, les informaticiens, mécaniciens auto…etc.

- les chercheurs : ils aiment bien enquêter, questionner, découvrir, expérimenter, inventer, penser comme les médecins, les chercheurs, les économistes, les psychiatres, les archéologues .. etc.

- les artistiques : ils aiment bien créer, composer, exprimer, imaginer comme les architectes, les musiciens, les scénaristes, les enseignants d’art, les dessinateurs…etc.

- les sociaux : ils aiment bien rencontrer, aider, soigner, enseigner comme les psychologues, les médecins, les serveurs, les restaurateurs, les infirmières…etc

- les entreprenants : ils aiment bien persuader, promouvoir, risquer, vendre comme les chefs d’entreprise, les managers, les professions commerciales…etc.

- les conventionnels : ils aiment bien administrer, organiser, planifier, faire des procédures comme les informaticiens, les comptables, les militaires…

Pour chacun de ses individus, il existe donc des tendances bien marquées. Vos enfants vont préférer des matières scolaires, des activités extra scolaires en fonction de ces  6 centres d’intérêts.

Ce ne sont que des pistes ! Mais ces pistes permettent d’évaluer réellement les domaines d’attraction.

33 Comment motiver votre enfant ?

Si le centre d’intérêt de votre enfant est trop éloigné de :

- ses activités extra scolaires,

- son cursus scolaire,

il pourrait y avoir un dysfonctionnement.

Eh oui, songez-y ! 

- Comment réagiriez-vous,

- comment vous comporteriez- vous si on vous ‘’obligeait’’ à faire ( quotidiennement) quelque chose qui vous ennuie ?

Et si ça devait durer toute votre vie ? Que se passerait il à votre avis ?

D’où l’importance de bien connaitre son enfant,  pour choisir une orientation pertinente et favoriser son épanouissement.

image

Plus les centres d’intérêts de votre enfant seront proches :

-  de ses activités de loisirs,

- des ses apprentissages proposés,

- de ses motivations pour tel ou tel métier,

plus il y a ce qu’on appelle congruence. Cette congruence amènera beaucoup plus de probabilités de réussite. Elle favorisera un meilleur choix pour intégrer un parcours scolaire.

image L’effet inverse, la non congruence,  risque d’entrainer dysharmonie, démotivation et donc désinvestissement, voire une inhibition.

Mais attention, ce n’est pas le seul facteur de réussite. Le potentiel et les compétences de l’enfant sont bien évidemment aussi déterminantes, ainsi que les possibilités d’engagement financier ou autres contraintes matérielles.

Cependant, une discussion avec votre enfant autour de ces thèmes peut être très prometteuse et peut offrir au gamin indécis, démotivé, un champ des possibles, un horizon qui se ‘’débouche’’ , de nouvelles perspectives stimulantes.

33 Coaching

Alors :

- votre enfant sera t-il artiste ou sciences PO ?

- votre enfant sera t-il heureux, démotivé ou déprimé ?

- Ce que fait votre enfant, correspond-il à ses passions, ses envies, ses loisirs , ce qui le fait vibrer ?

 Nier le potentiel de départ d’un enfant ainsi que ses réelles motivations, ses centres d’intérêts peut engendrer de nombreux troubles de la personnalité et du comportement et à fortiori des problèmes d’adaptation scolaires et professionnelle .

sequestionner

Pour travailler cette congruence, vous devez vous poser 2 questions :

- quel est le centre d’intérêt de mon enfant ?

- Dans quel centre d’intérêt peut-on classer ses activités habituelles, ses matières scolaires favorites, ses loisirs ?

Le concept de congruence n’est pas à prendre à la légère, il est le véritable pierre angulaire de l’organisation de la personnalité.

image A noter :  de plus en plus, on propose aux jeunes de faire des stages d’observation.

Alors au lieu de trouver le stage le plus proche de chez vous, celui chez un de vos amis, celui le plus tranquille, c’est l’occasion de lui faire vivre une activité proche de son centre d’intérêt et non l’inverse. Profitez de ces stages pour lui faire voir le champ des possibles, pour gouter au plaisir d’allier centre d’intérêt et job ! De là, peut-être se remotivera t-il surtout si vous entretenez ce lien. 

33 Vous voulez connaitre la suite ?

Pour recevoir à temps la prochaine chronique littéraire : ‘’Peut mieux faire’’, inscrivez-vous à ma newsletter.

Nous aborderons :

- ce que la démotivation de votre enfant a de particulier,

- comment réagir face à la démotivation de votre enfant ?

image

   Karine SMAGGHE

Coach parental

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous pour recevoir le prochain ; encore plus de conseils pour bien s'entendre avec ses enfants.



28/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek