Controverse au sujet du trouble bipolaire chez les enfants et les adolescents

 

 

Controverse au sujet du trouble bipolaire chez les enfants et les adolescents 

 

 

Le diagnostic du trouble bipolaire chez les enfants et les adolescents est un domaine compliqué et controversé.

 

On peut grosso modo dire que deux camps s’opposent, un « camp large » et un « camp restreint ».

 

Le « camp large » : le camp large a recours à un « large » éventail de critères, et considère que la manifestation du trouble bipolaire chez les jeunes est différente de son apparition chez les adultes et que les enfants ou les adolescents ayant des changements d’humeur extrêmes ou des accès de rage pourraient être en proie aux versions infantiles du trouble bipolaire adulte. Donc un enfant sujet à des changements d’humeur quotidiens et fréquents (« content à un moment, en colère et en proie à un accès de rage le moment qui suit ») pourrait en fait souffrir d’une forme précoce du trouble bipolaire. L’angoisse de séparation qui est prolongée est également souvent un symptôme qui est lié à l’apparition précoce du trouble bipolaire chez les enfants (Papolos et coll., 2002).

 

Le « camp restreint » : ce groupe utilise davantage des critères « restreints » et considère qu’afin de diagnostiquer le trouble bipolaire, il faut que l’enfant ou l’adolescent manifeste les mêmes symptômes et la même évolution de la maladie que les patients adultes, p.ex., des épisodes d’humeur récurrents (maniaques et dépressifs) et des rémissions entre ces derniers. 

 

Recevoir un diagnostic approprié est important. Le trouble bipolaire étant généralement traité à l'aide de médicaments, réaliser le diagnostic d’un patient mènera en général à un traitement médical. Établir un mauvais diagnostic chez un patient qui n’est pas atteint du trouble bipolaire peut mener à l’administration inutile de médicaments et à lui faire subir leurs effets indésirables. En même temps, ne pas diagnostiquer une personne qui est véritablement atteinte du trouble bipolaire signifie que cette personne sera privée d’un traitement qui pourra potentiellement changer sa vie.



29/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek