CTAH, Les pièges de vie des cyclothymiques

 

CTAH, Les pièges de vie des cyclothymiques

Les patients cyclothymiques ont souvent des parcours de vie compliqués et très douloureux.
Des tempéraments aux pièges de vie

Les patients cyclothymiques ont souvent des parcours de vie compliqués et très douloureux. Mais l’approche des tempéraments livre un premier message : c’est dans les gènes mais ce n’est pas une fatalité. Heureusement que toute la responsabilité ne vienne pas de votre propre personnalité, de votre éducation ou de la société. Donc éliminer les « fausses » pistes et les hypothèses non fondées.
Cette approche aide les personnes à prendre conscience de ce qui est « biologique et inné » dans notre personnalité et surtout promet des modifications possibles, que ce soit avec les médicaments (bien choisis et dosés) et/ou les psychothérapies (évidemment adaptées aux tempéraments). Les médicaments stabilisateurs vont certainement aider à réduire l’intensité de ces phénomènes, mais vous pouvez également participer pour compléter cet effet.

& #8722; On ne choisit pas son tempérament
& #8722; Toutes les dimensions décrites dans un tempérament sont universelles
& #8722; Ce sont les excès extrêmes (en plus ou en moins) et la synergie entre les dimensions qui expliquent les traits à risque de devenir vulnérable, stressé, anxieux, dépressif, cyclothymique ou bipolaire
& #8722; C’est une logique de « style » et non de moralité ou de valeur, donc pas besoin de juger mais plutôt de décrire et définir
& #8722; Un trait affectif est toujours en rapport avec la qualité et la répétition des émotions voir même des croyances et des actions ; on a donc intérêt à comprendre ce qui se passe, de manière objective sans jugement, ni culpabilité ni dénigrement de soi

Chez les personnes cyclothymiques, nous avons observé dans une étude portant sur 45 personnes cyclothymiques vues au CTAH, une dominance de 5 schémas de vie : 5 schémas qui décrivent les paradoxes des cyclo (entre déconnexion et sur-connexion / entre perfectionnisme et impulsivité et manque d’autodiscipline)
• "Abandon – Instabilité" = déconnexion
• "Dépendance – Incompétence" = sur-connexion
• "Sacrifice de soi" + "Idéaux Exigeants" = perfectionnisme
• "Auto-contrôle et Autodiscipline Insuffisants" = reflet de la circularité continuelle des hauts et des bas

Schémas de vie chez les cyclothymiques

1- Abandon - Instabilité

Je suis préoccupé(e) par le fait que les gens que j‘aime vont mourir bientôt même s‘il y a peu de raisons médicales pour valider ma préoccupation.
Je suis souvent en train de m‘accrocher aux autres dont je suis proche car j‘ai peur qu‘ils ne me quittent.
Je crains que les gens dont je me sens proche ne me quittent ou ne m‘abandonnent.
J‘ai le sentiment de manquer d‘une base stable qui me soutienne émotionnellement.
Je n‘ai pas le sentiment que les relations importantes dureront ; je m‘attends à ce qu‘elles finissent.
Je me sens en dépendance des partenaires qui ne peuvent être là pour moi d‘une façon constante.
Je finirai seul(e).
Quand je sens que quelqu‘un à qui je tiens s‘éloigne de moi, je deviens désespéré(e).
Parfois, je suis si préoccupé(e) que les autres ne me quittent que je les rejette
Je deviens bouleversé(e) quand quelqu'un me laisse seul(e) même pour une courte période.
Je ne peux compter sur la présence régulière de ceux qui me soutiennent.
Je ne peux me permettre d‘être vraiment proche des autres car je ne peux être sûr(e) qu‘ils seront toujours là.
Il me semble que les personnes importantes dans ma vie sont toujours en train de venir et de repartir.
Je m‘inquiète beaucoup que les personnes que j‘aime ne trouvent quelqu‘un d‘autre qu‘ils préfèrent et qu‘ils m‘abandonnent.
Les gens qui sont proches de moi sont toujours tout à fait imprévisibles; un moment ils sont disponibles et gentil(le)s puis ils sont en colère, bouleversés, préoccupés par eux,mêmes, agressif(ve)s
J‘ai tellement besoin des autres que je m‘inquiète de les perdre.
Je me sens tellement sans défense si je n‘ai personne pour me protéger que je crains beaucoup de perdre mes relations
Je ne peux être moi-même ou exprimer ce que je sens véritablement si les autres me quitteront.

2- Dépendance - Incompétence

Je ne me sens pas capable de me débrouiller par moi-même dam la vie de tous les jours.
J‘ai besoin des autres pour m‘aider à m‘en sortir.
Je n‘ai pas le sentiment que je peux bien m‘adapter par moi-même.
Je crois que les autres peuvent prendre soin de moi mieux que je ne le peux moi-même.
J‘ai des difficultés à prendre en charge de nouvelles tâches en début du travail à moins que quelqu‘un ne me guide.
Je me considère comme une certaine dépendance en ce qui concerne le fonctionnement quotidien.
Je gâche tout ce que j’entreprends même à l’extérieur du travail (ou à l‘école).
Je suis stupide dans la plupart des domaines de la vie.
Si je fais confiance à mon propre jugement dans les situations quotidiennes, je prendrai la mauvaise décision.
Je manque de bon sens.
On ne peut se fier à mon jugement dans les situations quotidiennes.
Je n‘ai pas confiance dans ma capacité de résoudre les problèmes qui se posent tous les jours.
Je pense que j‘ai besoin de quelqu‘un sur qui je puisse compter pour me donner des conseils en ce qui concerne les problèmes pratiques.
Je me sens plus un enfant qu‘un adulte quand il s‘agit de prendre en main les responsabilités quotidiennes.
Je trouve que les responsabilités quotidiennes sont accablantes.

3- Sacrifice - Abnégation

Je fais passer les besoins des autres avant les miens ou autrement je me sens coupable.
Je me sens coupable de laisser tomber les autres ou de les désappointer.
Je donne plus aux autres que je ne reçois en retour.
Je suis celui ou celle qui habituellement fini, par prendre soin des gens dont je suis proche.
Il n‘y a presque rien que je pourrais refuser si j‘aimais quelqu‘un.
Je suis quelqu‘un de bon car je pense aux autres plus qu‘à moi-même.
Au travail, je suis habituellement celui ou celle qui est volontaire pour faire des tâches en plus ou des heures supplémentaires.
Peu importe à quel point je suis occupé(e), je trouverai toujours du temps pour les autres.
Je peux m‘en sortir avec vraiment peu car mes besoins sont minimes.
Je suis heureux(se) seulement quand ceux qui sont autour de moi le sont.
Je suis si occupé(e) à faire des choses pour les gens dont je me soucie que j‘ai peu de temps pour moi-même.
J‘ai toujours été celui ou celle qui écoute les problèmes des autres.
Je me sens plus à l‘aise en donnant un présent qu‘en en recevant un.
On me voit comme quelqu‘un qui en fait trop pour les autres mais pas assez pour moi-même. Peu importe combien je donne, ce n‘est jamais assez.
Si je fais ce que je veux, je me sens vraiment mal à l‘aise.
Il m‘est vraiment difficile de demander aux autres de se soucier de mes besoins

4- Idéaux Exigeants

Je dois être le(a) meilleur(e) dans tout ce que je fais, je ne peux accepter d‘être le(a) second(e).
Je m‘efforce de maintenir presque toutes choses en ordre partait.
Je dois apparaître sous mon meilleur jour la plupart du temps.
J‘essaie de faire de mon mieux; il ne suffit pas d‘être assez bien.
J‘ai tant de choses à réaliser qu‘il ne me reste presque pas de temps pour véritablement me relaxer.
Presque rien de ce que je fais n‘est assez bon, je pourrais toujours faire mieux. Je dois faire face à toutes mes responsabilités.
Je sens qu‘il y a une pression constante pour que je réussisse et termine les choses.
Mes relations souffrent de ce que je m‘impose trop de choses.
Ma santé souffre car je me mets moi-même sous une pression si importante pour bien faire.
Souvent, je sacrifie le plaisir et le bonheur pour atteindre mes idéaux.
Quand je fais une erreur, je mérite une forte critique.
Je ne peux me dégager facilement ou faire des excuses pour mes erreurs.
Je suis une personne tout à fait compétitive.
J‘attache beaucoup de prix à l‘argent et au statut social.
Je dois toujours être le numéro un en ce qui concerne mes activités.

5- Contrôle de Soi et Autodiscipline Insuffisants

J‘ai de grandes difficultés à m‘arrêter de boire, de fumer, de trop manger et à arrêter d‘autres comportements problèmes.
Il ne me semble pas possible de me discipliner pour terminer des tâches de routine ou ennuyeuses.
Souvent, je me permets de me laisser aller à des impulsions ou à exprimer des émotions qui me créent des difficultés ou blessent les autres.
Si je ne peux atteindre un but, je deviens aisément frustré(e) et abandonne.
J‘ai un moment tout à fait difficile quand je sacrifie une gratification immédiate pour mener à bien un but à long terme.
Il m‘arrive souvent, une fois que j‘ai commencé à me sentir en colère, de ne vraiment pas pouvoir me contrôler.
J‘ai tendance à en faire trop, même si je sais que les choses sont mauvaises pour moi.Je suis très facilement ennuyé(e).
Quand les tâches deviennent difficiles, habituellement, je ne peux persévérer et les terminer.
Je ne peux me concentrer sur quelque chose pendant trop longtemps.
Je ne peux me forcer à faire les choses qui ne me plaisent pas, même quand je sais que c‘est pour mon propre bien.
Je perds mon calme à la plus petite offense.
Il m‘est arrivé(e) rarement d‘être capable à me tenir à mes résolutions.
Je ne peux presque jamais me retenir de montrer aux gens mes véritables sentiments, même si cela doit me coûter beaucoup.
Souvent, je fais des choses impulsivement que je regrette plus tard.

Source
"La Thérapie des Schémas"
Jeffrey E. Young
Editions De Boeck, 2005



13/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek