Histoires extraordinaires (film)

Histoires extraordinaires (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoires extraordinaires est un film inspiré du livre de Edgar Allan Poe, sorti en 1968, coréalisé par Roger Vadim, sketch Metzengerstein, Louis Malle, sketch William Wilson et Fellini, sketch Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable, avec Terence Stamp.

Sommaire

[masquer]

Synopsis [modifier]

Sketch Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable [modifier]

L’acteur britannique Toby Dammit vient à Rome pour un projet de film, un western à l’italienne. Une soirée médiatique est organisée pour fêter cet événement. L’attention de Toby, déjà passablement altérée par la drogue et l’alcool, plus que par la bizarre cérémonie romaine où défilent prêtres et journalistes, est surtout attirée par la belle Ferrari qu’on lui fait miroiter pour le séduire et aussi par une étrange fillette qui joue avec une sorte de balle blanche. Hallucination ou réalité ?

Fiche Technique [modifier]

Sketch Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable [modifier]

Distribution [modifier]

Sketch Il ne faut jamais parier sa tête avec le diable [modifier]

  • Terence Stamp : Toby Dammit
  • Salvo Randone : Le prêtre
  • Marina Yaru : La fillette/Le Diable
  • Anne Tonietti : Chroniqueur TV
  • Antonia Pietrosi : L'actrice
  • Fabrizio Angeli : Premier directeur
  • Federico Boido : Un invité
  • Ernesto Colli : Deuxième directeur
  • Paul Cooper : Deuxième interviwer
  • Irina Maleeva : La gitane
  • Mimmo Poli : Un invité
  • Polidor : Le vieil acteur
  • Marisa Traversi : Une invitée
  • Milena Vukotic : Interviewer TV
  • Aleardo Ward : Premier interviewer

Autour du film [modifier]

La fillette fantôme hante William Malone [modifier]

On voit apparaître un clone de la fillette à la balle blanche dans le film du réalisateur américain William Malone, Terreur.com (2002).
Malone, spécialiste du film horrifique (La Maison de l'horreur, 1999) et touche-à-tout de génie, a perdu la tête comme « Toby Dammit » avec son film qui se perd également dans ce patchwork d’histoires de fantômes sévissant sur Internet et ailleurs. Sans doute fasciné par l’œuvre fellinienne, il va même jusqu’à donner à l'un de ses personnages incarné par Udo Kier, le nom de « Polidori », en italianisant celui de l’acteur français « Polidor » qui jouait chez Fellini…

Vidéographie [modifier]

Discographie [modifier]

Bibliographie [modifier]

Liens externes [modifier]



28/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek