Journal - 3 Juin 2013 - Bonjour l'addition des mes pathologies

 

Journal - 3 Juin 2013 - Bonjour l'addition des mes pathologies

 

Bonjour l'addition des mes pathologies. Après plus de deux mois de recherche, j'ai pu non seulement identifier toutes les pathologies que j'ai eues dans ma vie, mais encore et surtout celles que je me trimbale en ce moment et qui sont des legs de mon enfance. Comme quoi tout se joue souvent entre le berceau et l'émancipation. Merci la société et la famille ...

Je me retrouve donc avec :

- un trouble bipolaire mixte, le plus difficile à gérer,

- une phobie scolaire qui m'a fait rater toute ma scolarité et aussi ma dernière formation en mécanique bateau.

- une phobie sociale qui fait que je déteste les imbéciles au point de leur dire en face et de compliquer mes relations sociales.

- un stress post traumatique ou une névrose traumatique ? lié aux traumatismes scolaires que j'ai subis, où il est question aussi d'un énorme complexe d'infériorité qui me mine et d'une timidité maladive.

- un trouble de l'attachement, qui fait que je suis très dépendant et sensibles aux gens que j'aime.

Avec cela je suis bien paré dans la vie !

Mais ce qui est étonnant, c'est que j'arrive maintenant que j'ai bien étudié mes pathologies (voir mon site), à être capable à tout moment de repèrer si mes pensées sont normales ou si elles sont attachées à telle ou telle pathologie, ce que je n'arrivais pas à faire avant et qui m'épouvantais.

J'ai donc eu deux vies : celle d'avant où je ne savais pas. Où je ne comprenais rien me concernant. Et ma nouvelle vie depuis deux mois où je sais. Maintenant, puisque les psychiatres français dont on connait l'incompétence n'ont pas pu diagnostiqué la plus part de mes troubles, il ne me reste plus qu'à choisir moi-même les thérapies et les psychiatres qui me seront utiles, puisque j'ai réussi le petit exploit de mettre sur mon site internet une bonne partie des thérapies existantes et des psy et établissements psy par spécialités (deux mois de recherche !).

Du coup j'ai une grosse pression qui part. Et de l'espoir de sortir de cet enfer.

J'ai donc repris du poil de la bête et je viens d'expédier mon colocataire à l'hôpital psychiatrique avec le soin du Samu et des policiers car celui-ci était entrain de mourir à s'alcooliser à l'extrême.
Il est atteint d'un stress pos traumatique grave. J'ai donc mis au point pour lui plusieurs mois de thérapies et des médicaments pour le sauver.
C'est que je ne fais plus confiance aux Psy. Personne n'a pu le soigner, ni me soigner.
Aide toi et le ciel t'aidera. J'arrive maintenant avec les données que j'ai et je négocie ensuite avec le Psy. Je ne suis donc plus en position d'attente face au psy, mais en condition de négociation.
Du coup mon moral remonte. J'ai à nouveau une partie de maitrise sur ma vie, et je découvre que c'est essentiel ... Au lieu d'être balloté par la maladie et de psy en psy qui ne peuvent rien faire.

Et puis une bonne nouvelle, ma petite Betty ma laissé un message. Elle va bien. Je vais la rappeler. Elle m'a beaucoup manqué.
Et puis rappeler Gislaine une autre amie qui elle va mal.
Mes deux amies bipos.

Putain de maladie ! On t'aura ...

 

 



03/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek