Profil tempéramental des TOC résistants

 

Profil tempéramental des TOC résistants

1/01/2008
Auteur : Dr Hantouche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Tempéraments

Les TOC résistants sont un mélange des tempéraments Cyclothymique, Irritable et Dépressif

Lʼétude des TOC résistants


Dans une étude réalisée par Hantouche et lʼAftoc, on a , pour la première fois, évalué les tempéraments dans les TOC résistants.
Publication dans l’Encéphale, 2008, 34, 611?617
par E.G. HANTOUCHE (CTAH), C. DEMONFAUCON (président de l’Aftoc)

Malgré les avancées importantes dans les domaines cliniques, biologiques et pharmacologiques, le TOC demeure une affection difficile à traiter. L’Aftoc, Association Française de sujets souffrant de Trouble Obsessionnel Compulsif, a mis en place une nouvelle enquête avec l’objectif d’explorer les "ROC" ou TOC Résistants.

Méthode


Inclusion des sujets souffrant de TOC qui sont adhérant à l’AFTOC. Un dossier clinique et thérapeutique a été destiné aux participants dans lequel la version complète du TEMPS-A (autoévaluation des tempéraments affectifs) a été incluse.

Résultats


L’enquête "TOC & ROC" a réussi à inclure 360 patients qui sont tous membres de l’association. Le pourcentage de ROC était estimé à 44,2%, celui des bons répondeurs à 25,3%, et à 30,5% ceux qui s’estiment entre les deux. Par rapport au groupe "bon répondeurs", le groupe ROC était caractérisé par des différences significatives : pourcentage des cas avec des admissions psychiatriques (49% vs 28%), des tentatives de suicide (26% vs 13%), le nombre de médecins consultés (5,5 vs 3,2), le nombre moyen des compulsions (4,6 vs 3,4), et de la comorbidité psychiatrique (2,8 vs 2,0, notamment agoraphobie, anxiété sociale et souci de l’apparence).

L’évaluation par le TEMPS-A a révélé dans le groupe ROC des pourcentages significativement plus élevés des cas avec les tempéraments cyclothymique, dépressif et irritable. Les analyses en régression logistique ont montré que les facteurs les plus pertinents pour expliquer le ROC correspondaient à un mode d’évolution lente et continue, à la notion d’aggravation par antidépresseurs, à un souci de l’apparence, à l’âge actuel avancé (plus de 40 ans) et aux admissions en psychiatrie.

Conclusion de lʼétude sur les TOC résistants


Notre enquête a permis de préciser les facteurs cliniques liés au TOC potentiellement résistant. Nous suggérons que ces éléments soient regardés de près dans le bilan clinique de l’ensemble des patients souffrant de TOC (anticiper la résistance) et spécialement chez les cas déclarés réfractaires : la sévérité initiale, la dominance compulsive, l’amassage, la comorbidité avec la dépression récurrente, l’agoraphobie, l’anxiété sociale, le souci de l’apparence et la cyclothymie, et du mode évolutif (type lent et progressif). Une vigilance particulière est également requise quant à la notion d’aggravation avec les antidépresseurs et à l’augmentation du risque suicidaire dans le ROC.


14/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres

design by ksa | kits graphiques by krek